NOUVELLES
26/06/2015 20:14 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

Un des prisonniers en cavale est mort, l'autre est toujours en fuite

MALONE, N.Y. - L'un des deux meurtriers qui s'étaient évadés d'une prison du nord de l'État de New York il y a trois semaines a été abattu vendredi au cours d'un échange de coups de feu avec la police dans un secteur boisé situé à environ 50 kilomètres de la prison. Le second fugitif est toujours en fuite.Le sénateur Charles Schumer, qui a été informé par la patrouille frontalière et le Service des douanes américain, a déclaré que Richard Matt avait été atteint mortellement par un agent de la patrouille frontalière américaine originaire du Vermont.Des officiers parcourent en ce moment la zone où ils croient que David Sweat se cache, pas très loin d'où son complice a été tué. Les routes du secteur ont été bloquées.Le sénateur Schumer a affirmé que les forces de l'ordre ont été avertis de leur position grâce à l'appel au 911 d'une femme qui a entendu quelqu'un frapper à sa porte tôt vendredi matin à Malone, environ 50 kilomètres à l'ouest de l'établissement correctionnel Clinton.«Elle n'a pas répondu à la porte, mais a appelé la police, a expliqué le politicien. Les agents ont amené les chiens, qui ont perçu une odeur. (...) Ils sont arrivés à lui, l'ont découvert et l'ont tué.» Il a précisé qu'au moins l'un des deux fugitifs étaient armés.Richard Matt et David Sweat se sont enfuis de l'Établissement correctionnel Clinton, à Dannemora, le 6 juin. À l'aide d'outils électriques, les deux prisonniers ont découpé le mur d'acier à l'arrière de leur cellule, rampé le long d'une passerelle, défoncé un mur de briques et coupé le cadenas et la chaîne d'une plaque d'égout à l'extérieur de la prison. Ils ont aussi dû découper une ouverture pour entrer dans un tuyau de vapeur, puis une autre pour en sortir.Deux employés de la prison, Joyce Mitchell et Gene Palmer, ont été arrêtés et accusés de les avoir aidés dans leur plan d'évasion. Plus tôt vendredi, un haut responsable de la police de l'État de New York, le major Charles Guess, a affirmé que les recherches s'étaient concentrées au nord-est de Malone après que les autorités eurent découvert des preuves du passage des fugitifs, jeudi, dans une cabane et vendredi matin dans un champ.Quelque 1100 membres des forces de l'ordre sont mobilisés pour retrouver les meurtriers en cavale. Des agents de la Gendarmerie royale du Canada ont patrouillé les secteurs situés entre les postes frontaliers, selon un porte-parole de l'Agence des services frontaliers du Canada, Dominique McNeely. Les autorités canadiennes surveillaient la situation de près.