NOUVELLES
27/06/2015 13:13 EDT | Actualisé 27/06/2016 01:12 EDT

Tunisie: les victimes de l'attentat de Port El Kantaoui

Trente-huit personnes ont été tuées et 39 autres blessées vendredi dans un attentat sanglant contre un hôtel de Port El Kantaoui, en Tunisie, revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

La nationalité de la plupart des victimes n'a pas encore été formellement établie, la plupart d'entre elles, en tenue de plage au moment du carnage, n'ayant pas leurs papiers sur elles.

Voici l'état de l'avancée de l'identification des dépouilles.

- 38 morts dont de nombreux Britanniques -

Samedi après-midi, selon le ministère de la Santé tunisien, 17 des 38 victimes tuées sur la plage et au bord des piscines de l'hôtel Riu Imperial Marhaba à Port El Kantaoui, près de Sousse (140 km au sud de Tunis), avaient été identifiées.

Ces personnes sont "de nationalités britannique, allemande, irlandaise, belge et portugaise", précise le communiqué, sans fournir de bilan plus détaillé.

Un responsable du ministère avait auparavant indiqué à l'AFP que 12 corps avaient été identifiés: neuf Britanniques, une Belge, un Allemand et une Irlandaise.

Parallèlement, le Foreign Office a annoncé qu'au moins 15 Britanniques figuraient parmi les victimes.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a confirmé qu'il y avait "au moins un Allemand" parmi les victimes, sans exclure qu'il y en ait d'autres.

Le Premier ministre tunisien, Habib Essid, avait évoqué dans la nuit de possibles victimes françaises, mais le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a déclaré samedi qu'il n'y en avait pas pour l'heure. "Mais il faut rester très prudent (...) compte tenu des circonstances", a-t-il ajouté.

- Sept Tunisiens parmi les blessés -

Selon un dernier bilan provisoire du ministère de la Santé, 39 personnes ont été blessées: 25 Britanniques, sept Tunisiens, trois Belges, une personne de nationalité allemande, une de nationalité ukrainienne, une autre de nationalité russe et enfin une personne non identifiée.

Quelque 23 blessés avaient quitté l'hôpital samedi, selon le communiqué du ministère.

Cet attentat, commis selon les autorités par un étudiant tunisien déguisé en vacancier, est le pire de l'histoire récente de la Tunisie.

Selon de premiers témoignages, le jihadiste visait spécifiquement les touristes étrangers, épargnant la plupart des Tunisiens.

bur-cbo/iba/vl