NOUVELLES
27/06/2015 03:37 EDT | Actualisé 27/06/2016 01:12 EDT

Thomson envoie dix avions en Tunisie pour rapatrier 2.500 touristes britanniques

Le tour opérateur Thomson a annoncé samedi l'envoi de dix avions en Tunisie pour rapatrier environ 2.500 touristes britanniques après l'attaque contre un hôtel près de Sousse qui a fait 38 morts et a été revendiquée par le groupe Etat islamique (EI).

Le Foreign Office a indiqué samedi matin à l'AFP que le nombre de Britanniques tués était toujours officiellement chiffré à cinq. Mais il a aussi renvoyé aux propos de la veille du ministre des Affaires étrangères Philip Hammond, qui dès vendredi a dit s'attendre à ce que ce bilan s'alourdisse.

Dans la nuit, le Premier ministre tunisien Habib Essid a annoncé que les victimes de l'attaque contre l'hôtel Riu Imperial Marhaba à Port el Kantaoui, à 140 km au sud de Tunis et près de Sousse, étaient "en majorité des Britanniques".

"Thomson et First Choice peuvent confirmer que le RIU Imperial Marhaba et le RIU Bellevue, (les hôtels) qui étaient concernés par l'attaque terroristes en Tunisie, font partie des destinations qu'on propose. Certains de nos clients ont été tués et blessés", a souligné le tour opérateur dans un communiqué.

"En raison de cette terrible tragédie, Thomson and First Choice rapatrient tous nos clients de Port El Kantaoui et de Sousse. Dix vols de Thomson Airways partent pour la Tunisie pour rapatrier environ 2.500 clients Thomson et First Choice."

"Nous annulons également tous les séjours Thomson et First Choice la semaine prochaine", a encore affirmé la même source, ajoutant avoir programmé des vols supplémentaires pour le Cap Vert, l'île grecque de Rhodes et les Canaries.

L'attentat en Tunisie, le pire de l'histoire récente du pays, survient trois mois après l'attaque sanglante contre le musée du Bardo à Tunis (22 morts dont 21 touristes), qui avait déjà été revendiquée par l'EI.

Après l'attaque du Bardo le 18 mars, le secteur stratégique du tourisme tunisien a enregistré en avril un recul sur un an de 25,7% du nombre de touristes et de 26,3% des recettes en devises.

Le tourisme, qui représente environ 7% du PIB de la Tunisie et près de 400.000 emplois directs et indirects, était déjà très affecté par les crises politiques à répétition et l'essor de la mouvance jihadiste.

jk/at