NOUVELLES
27/06/2015 00:35 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

Repêchage de la LNH: Thomas Chabot est le premier Québécois choisi par les Sens

SUNRISE, États-Unis - Thomas Chabot flottait sur un nuage après avoir été le premier choix des Sénateurs d'Ottawa, vendredi, et le premier espoir québécois de la cuvée 2015 de la LNH.Le défenseur de Sainte-Marie de Beauce a été le 18e jeune appelé sur la tribune du BB & T Center de Sunrise.Quelques instants plus tard, il affirmait vivre les plus beaux moments de sa vie, en compagnie d'un fort contingent de membres de sa famille.«Je ne pouvais pas demander mieux que de me retrouver dans une belle ville comme Ottawa, qui n'est pas si loin du domicile familial», a-t-il lancé.Un autre Québécois a vécu des émotions très fortes avant la fin du premier tour. L'attaquant Anthony Beauvilier ne s'attendait pas à ce qu'on prononce son nom au 28e rang.«Ça été une surprise. Je m'étais fait à l'idée que ça irait à samedi, au pire. Mais là, je suis très content. C'est gros de sortir en première ronnde. C'est un gros spectacle. C'est vraiment incroyable. Je n'en reviens pas de porter un chandail des Islanders, ma nouvelle équipe préférée. Les gars qui m'ont précédé vous ont sûrement dit que c'est un sentiment indescriptible. Je peux vous confirmer que c'est bien le cas.» Le Sorellois, qui avait peine à réaliser que les Islanders avaient transigé avec le Lightning de Tampa Bay afin de l'obtenir, a émis l'hypothèse que les Islanders ont voulu le réunir à Matthew Barzal, repêché en 16e position, avec lequel il a eu du succès au sein de l'équipe canadienne des moins de 18 ans.En 67 matchs dans l'uniforme des Cataractes de Shawinigan, le patineur qui mesure cinq pieds 10 pouces et qui pèse 170 livres a récolté 94 points, incluant 42 buts. Chabot se doutaitPour revenir à Chabot, il avait le pressentiment que les Sénateurs opteraient pour lui après avoir été invité par l'organisation à passer quelques jours à Ottawa, la semaine dernière.«Je connaissais l'intérêt des Sénateurs, mais on ne sait jamais quelle tournure peut prendre le repêchage», a-t-il relevé.Défenseur à caractère offensif qui a totalisé 41 points, incluant 12 buts, en 66 matchs, on dit qu'il préconise un style semblable à celui de Nathan Beaulieu du Canadien, anciennement des Sea Dogs.«Oui peut-être, mais à Saint-Jean on disait que je me débrouillais mieux dans ma zone», a-t-il mentionné.Chabot a dit que ça ne lui faisait pas un velours tant que ça d'être le premier Québécois réclamé.«Il y a d'autres Québécois qui sont aussi bons que moi. J'ai eu la chance d'être choisi par les Sénateurs.»Meier, un SharkAu total, cinq joueurs de la LHJMQ ont trouvé preneur vendredi soir. Les trois autres sont des Européens. Le Suisse Timo Meier a été le premier, au neuvième rang. C'était la troisième année de suite qu'un attaquant des Mooseheads de Halifax était le premier élu de la LHJMQ, après Nathan MacKinnon, en 2013, et Nikolaj Ehlers, l'an dernier.Meier, qui se décrit comme un attaquant de puissance de six pieds, un pouce et qui pèse 209 livres, a totalisé 90 points, incluant 44 buts, en 61 matchs cette saison.Il s'est dit heureux d'aller retrouver un compatriote et ami chez les Sharks, le défenseur Mirco Mueller, avec lequel il a évolué au sein de l'équipe nationale junior.Meier était également heureux d'avoir été réclamé au même rang que son coéquipier Ehlers en 2014 — une sélection des Jets de Winnipeg. Meier est issu d'une génération de talentueux jeunes attaquants helvètes, après Nino Niederreiter, cinquième sélection au total en 2010 (Islanders de New York), et Sven Baertschi, 13e espoir de la séance de 2011 (Flames de Calgary).«Le hockey suisse fait de beaux progrès et c'est plaisant à voir. Nous sommes un petit pays, et il y a encore de la place pour de l'amélioration», a-t-il commenté, après avoir clairement affiché sa volonté de graduer dans la LNH dès la saison prochaine.Le défenseur tchèque Jakub Zboril, des Sea Dogs, a par la suite été le premier choix des Bruins de Boston, au 13e échelon. Immédiatement après Chabot, le défenseur russe Evgeny Svechnikov, des Screaming Eagles du Cap-Breton, a été réclamé par les Red Wings de Detroit.