NOUVELLES
27/06/2015 08:34 EDT | Actualisé 27/06/2016 01:12 EDT

Malgré une année difficile, Maxim Bouchard est confiant de bien faire aux Panams

MONTRÉAL - Le plongeur québécois Maxim Bouchard s'est dit confiant de pouvoir enregistrer un bon résultat à l'épreuve individuelle masculine à la tour de 10 m aux Jeux panaméricains de Toronto le mois prochain, en dépit d'une année difficile au plan physique.Bouchard, de St-Constant, a assuré que la fracture à un pied qu'il s'est infligée au Grand Prix FINA au Mexique en avril, qui l'a notamment empêché de participer à la Coupe Canada, était complètement guérie. Pour en faire la preuve, il prendra notamment part au relais de la flamme panaméricaine, qui sera de passage dans les rues de Montréal dimanche matin.«En ce moment ça va super bien. Je fais de la physiothérapie trois fois par semaine, juste pour m'assurer que tout fonctionne comme prévu et qu'il n'y a rien d'alarmant, a expliqué l'athlète âgé de 25 ans. Depuis trois semaines, on a mis l'emphase sur la musculation et mon corps répond vraiment très bien. Il n'y a aucune blessure pour le moment, donc on va espérer que ça reste comme ça.»La malchance semble s'acharner sur Bouchard depuis quelques années. Après avoir subi de graves blessures lors d'une chute d'un tremplin en 2010, il a subi une blessure à la clavicule en septembre 2014 et une fracture à un pied ce printemps. Ce parcours parsemé d'embûches lui a toutefois permis de développer sa détermination, et il a finalement été récompensé en obtenant sa place parmi les huit plongeurs canadiens qui participeront aux Jeux panaméricains.En raison de sa blessure, Bouchard a accumulé du retard au niveau de son entraînement, mais il s'est néanmoins dit confiant bien faire à la compétition présentée dans la Ville reine. Le Québécois n'a pris part qu'à deux épreuves des Séries mondiales de plongeon cette saison — il fut respectivement neuvième et 10e à la tour de 10 m à Merida, au Mexique, et à Kazan, en Russie.«Je n'ai pas obtenu les meilleurs résultats aux Séries mondiales, mais je suis tout de même satisfait de ma préparation et de l'état de mon corps, a-t-il dit. Je pense qu'avec la préparation mentale et physique que j'ai eue, tout va bien aller. Je suis vraiment à l'aise dans la piscine à Toronto.«Ceci étant dit, même si les Chinois ne sont pas là, il va falloir se méfier notamment des Mexicains, a-t-il souligné. Les deux premières marches du podium sont écartées, mais je sais que nous sommes cinq ou six hommes à pouvoir lutter pour la troisième position. Ce serait génial qu'un Canadien soit sur le podium, à la maison, devant nos partisans.»Une médaille d'or aux Jeux panaméricains donnerait automatiquement un laissez-passer au Canada pour les Jeux olympiques de Rio en 2016. Un top-12 aux Championnats du monde de natation à Kazan du 24 juillet au 9 août 2015 ouvrirait également la porte à un athlète canadien.Les Jeux panaméricains se dérouleront du 10 au 26 juillet à Toronto.