NOUVELLES
27/06/2015 12:33 EDT | Actualisé 27/06/2016 01:12 EDT

Les parents de sainte Thérèse de Lisieux seront canonisés le 18 octobre (officiel)

Les parents de sainte Thérèse de Lisieux, Louis et Zélie Martin, ainsi qu'un prêtre italien et une religieuse espagnole seront canonisés le 18 octobre prochain, au cours du synode sur la famille, a annoncé samedi le Vatican.

Selon l'agence de presse spécialisée dans le Vatican I-Media, "c'est la première fois que l'Eglise catholique canonise un couple marié avec enfants".

"D'autres couples ont déjà été béatifiés au cours de béatifications collectives, mais jamais le Vatican n'a reconnu par la suite leur sainteté", précise I-Media.

Le pape en a fait l'annonce "au cours d'un consistoire ordinaire public pour la canonisation des saints", affirme un communiqué du Saint-Siège.

Les époux Martin seront faits saints le dimanche 18 octobre, tout comme Vincenzo Grossi (1845-1917), fondateur de l'Institut des filles de l'Oratoire, et Marie de l'Immaculée Conception (1926-1998), supérieure générale de la congrégation des Soeurs de la compagnie de la Croix.

La date n'était pas encore officiellement fixée, mais on savait déjà depuis mars que le Vatican avait décidé de canoniser les parents de sainte Thérèse de Lisieux à l'occasion du prochain synode à l'automne, afin notamment d'exalter la famille chrétienne.

Marie-Françoise Thérèse Martin, dite Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus, née en 1873 et morte en 1897, a été canonisée en 1925 et faite docteur de l'Eglise en 1997. Restée au Carmel, elle est cependant considérée comme la patronne des missions.

François a confié porter un livre de Thérèse de Lisieux dans son sac de voyage.

Le 18 mars dernier, le pape avait validé un miracle attribué à l'intercession des parents de la sainte, à la suite de la guérison d'une petite fille en Espagne.

Louis Martin et Zélie Guérin, morts respectivement de maladie en 1894 et 1877, à 71 et 46 ans, et béatifiés en 2008, furent les parents de neuf enfants, quatre morts jeunes et cinq filles entrées dans la vie religieuse.

Mariés en juillet 1858, les époux Martin ont partagé 19 années de vie conjugale.

Selon I-Media, la correspondance de Zélie révèle notamment la participation de Louis à l'éducation des enfants, son choix professionnel de renoncer à son activité d'horloger pour seconder sa femme dans la direction de la fabrique de dentelle qu'elle a fondée, mais aussi une épouse aimante et une mère comblée bien qu'éprouvée par la naissance de neuf enfants.

Fervents catholiques, Louis et Zélie assistent chaque matin à la messe de 5h30. Ils pratiquent le jeûne et la prière en famille, respectent le repos du dimanche, visitent des personnes âgées, des malades et des mourants, et accueillent parfois des pauvres à leur table.

Le pape François avait déjà vénéré les reliques des époux Martin pendant le synode des évêques sur la famille en octobre 2014.

lrb/bds