NOUVELLES
27/06/2015 07:13 EDT | Actualisé 27/06/2016 01:12 EDT

La banque de Grèce surveille de près l'approvisionnement des distributeurs

La Banque de Grèce "fait tout pour assurer que les distributeurs sont bien équipés en billets", ont assuré à l'AFP samedi des sources internes à la banque centrale, alors que des files d'attente s'étiraient devant de nombreux distributeurs après l'annonce dans la nuit d'un référendum.

La BCE est "prête à intervenir à tout moment" pour relever le plafond de l'aide d'urgence aux banques grecques (ELA), ont par ailleurs assuré des sources bancaires grecques depuis plusieurs jours. La BCE avait dû relever ce plafond cinq fois en huit jours récemment, avant de le laisser inchangé jeudi et vendredi, les retraits s'étant calmés.

Mais dans la nuit de vendredi à samedi, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé l'organisation d'un référendum le 5 juillet sur les propositions des créanciers (UE, FMI, BCE) dont il a dénoncé "l'ultimatum" posé selon lui dans leur projet d'accord formulé vendredi. Celui-ci prévoit notamment un versement de 12 milliards d'euros en quatre fois d'ici fin novembre.

Cette annonce, ajoutant surprise et confusion à la situation, a soulevé une certaine angoisse dans la population, les plus inquiets se dirigeant vers leurs banques pour retirer de l'argent.

Si ce début de "bank run" devait se transformer en véritable panique bancaire, un contrôle des capitaux pourrait être décidé, comme cela avait été mis en place en mars 2013 à Chypre.

pau/od/pt