NOUVELLES
27/06/2015 18:24 EDT | Actualisé 27/06/2016 01:12 EDT

Copa America 2015/Incident Jara: la Conmebol statuera avant les demi-finales

La Confédération sud-américaine de football (Conmebol) a annoncé samedi avoir ouvert une enquête sur l'incident entre le Chilien Gonzalo Jara et l'Uruguayen Edison Cavani dans la Copa America 2015, précisant qu'elle ferait connaître sa décision avant les demi-finales, qui débutent lundi.

"La commission de discipline de la Conmebol a entamé une procédure disciplinaire après avoir été saisie par la Fédération uruguayenne d'une plainte à l'encontre de Gonzalo Jara", a-t-elle indiqué sur son site internet.

"Il est prévu qu'une décision sera prise à ce sujet avant le début (lundi) des demi-finales de la Copa America 2015", a-t-elle ajouté.

Lors du quart de finale entre le Chili et l'Uruguay, à la 63e minute de jeu alors que le score était de 0-0, Jara avait fait sortir Cavani de ses gonds en lui mettant un doigt entre les fesses.

L'attaquant du Paris SG, averti juste avant pour contestation, avait réagi en portant sa main au visage de Jara qui s'était écroulé et avait fait mine d'être blessé.

Cavani avait reçu un second avertissement et avait été exclu et l'Uruguay, tenant du titre, s'était finalement incliné 1 à 0.

Le Chili affronte lundi en demi-finale le Pérou à Santiago et Jara, défenseur de Mayence, pourrait écoper d'une suspension de cinq matches.

La plainte uruguayenne vise également à réduire au maximum la sanction qui sera infligée à Cavani, dans l'optique des qualifications pour le Mondial-2018 en Russie.

La suspension encourue par Cavani sera d'autant plus pénalisante pour la sélection uruguayenne, toujours privée pour quatre matchs de son attaquant-vedette Luis Suarez, sanctionné pour sa morsure sur un défenseur italien lors du Mondial-2014 au Brésil.

La Conmebol a également indiqué avoir reçu une plainte de la Fédération chilienne sur l'attitude des joueurs uruguayens, comme Cavani. Les autres joueurs visés sont Diego Godin, Fernando Muslera, José Maria Gimenez, Jorge Fucile, Alvaro Gonzalez et Christian Stuani.

Ils sont accusés d'"agressions et insultes caractérisées au corps arbitral et aux joueurs chiliens ainsi que de provocations envers le public du stade Nacional de Santiago".

"Cette plainte sera instruite après la Copa America 2015, car l'Uruguay est éliminée de la compétition", a précisé la Conmebol.

bur/jr/gv