NOUVELLES
26/06/2015 20:29 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

Copa America 2015 - Brésil: Dunga crée une polémique sur fond de racisme

Le sélectionneur du Brésil Dunga a créé une polémique vendredi à la veille du quart de finale de la Copa America 2015 contre le Paraguay en se comparant à un Brésilien d'origine africaine victime de racisme.

"J'ai parfois eu l'impression dans ma carrière d'être un Brésilien avec des origines africaines, tant j'ai reçu des coups. C'est comme si les gens me voyaient et disaient: +On va lui donner des coups+", a expliqué l'ancien international brésilien lors de la traditionnelle conférence de presse de veille de match.

Dunga a utilisé cette image pour évoquer la pression et les critiques qui visent actuellement le Brésil et qui, selon lui, étaient encore pires lorsqu'il était joueur.

"Nous étions mauvais et les autres avaient toujours tout bon, la sélection brésilienne a l'époque avait la pression de ne pas avoir gagné la Copa America depuis 40 ans et la Coupe du monde depuis 24 ans", a expliqué Dunga qui faisait partie de l'équipe lauréate de la Copa America 1989.

Ces déclarations ont aussitôt été reprises sur les réseaux sociaux où il a été accusé de maladresse, voire de racisme.

Dans la foulée, la Fédération brésilienne de football (CBF) a publié un communiqué dans lequel Dunga a présenté ses excuses.

- Excuses -

"Je m'excuse auprès de toutes les personnes qui ont pu se sentir blessées par mes déclarations, les mots que j'ai utilisés ne reflètent en rien mes opinions", a assuré le patron de la "Seleçao".

Lors de sa conférence de presse, Dunga avait ensuite exhorté les supporteurs brésiliens à faire preuve de patience, tout en regrettant la sévérité des critiques visant l'équipe engagée dans la Copa 2015.

"Si des équipes qui étaient considérées comme exceptionnelles, ou même bonnes, n'ont jamais gagné de titre, pourquoi mettre autant de pression sur une équipe présentée comme mauvaise ? Comme je le dis souvent à mes enfants et aux supporteurs, ce sont souvent les mauvais qui gagnent et les bons qui perdent", a-t-il souligné.

"Les gens peuvent me répondre: +Ce ne sont pas toujours les meilleurs qui gagnent+, je suis d'accord mais sur le long terme, les meilleurs gagnent, il faut voir le football d'une autre façon. La technique, le talent, la qualité, c'est bien, mais cela ne suffit pas à faire une équipe", a-t-il relevé.

Le Brésil dispute au Chili son premier grand rendez-vous depuis "sa" Coupe du monde où il a été humilié par l'Allemagne en demi-finale (7-1) l'été dernier.

Nommé à la tête de la "Seleçao" après le Mondial pour la deuxième fois de sa carrière, Dunga a relancé la sélection autour de Neymar, son capitaine et buteur suspendu quatre matches après le match de poule contre la Colombie.

"Tout n'est pas mauvais, on a une bonne base, nous devons encore travailler, mais les joueurs travaillent", a-t-il conclu.

jt/jr/amd