NOUVELLES
27/06/2015 08:44 EDT | Actualisé 27/06/2015 08:45 EDT

Le Canadien réclame le défenseur Noah Juulsen des Silvertips d'Everett

Facebook

SUNRISE, Fla. _ Noah Juulsen était le joueur ciblé par le Canadien au premier tour de la séance de repêchage de la LNH, vendredi soir.

Les dirigeants de l'équipe le connaissaient fort bien puisque le défenseur des Silvertips d'Everett, dans la Ligue junior de l'Ouest, était le coéquipier cette saison de Nikita Scherbak, qui a été le premier choix du Tricolore en 2014, également au 26e rang.

"Ç'a sûrement été un facteur qui m'a favorisé", a avancé Juulsen, en parlant du suivi que l'organisation a fait de la progression de Scherbak.

"Les dirigeants sont venus voir plusieurs fois Scherbak et, par conséquent, ils ont pu me voir à l'oeuvre, a-t-il élaboré. Tous les efforts que j'ai faits et les progrès que j'ai réalisés ont également joué en ma faveur."

Le directeur général Marc Bergevin a admis que les directeurs du développement des jeunes Martin Lapointe et Rob Ramage avaient ajouté leurs voix à celles des recruteurs amateurs.

"Ç'a aidé d'avoir d'autres opinions qui allaient dans le même sens", a souligné Bergevin, en précisant que Lapointe appréciait particulièrement le style de jeu du jeune.

Juursen a été convaincu qu'on s'intéressait grandement à lui à la suite de la rencontre qu'il a eue avec Bergevin et son groupe, vendredi matin.

"La rencontre a été très positive et je savais que le Canadien représentait une bonne possibilité en me présentant à l'aréna."

"Il était le joueur que nous voulions, a renchéri Bergevin. Notre recruteur qui l'a vu le plus souvent m'a dit qu'il allait dormir comme un bébé en sachant qu'on l'avait réclamé. Des membres de d'autres organisations sont venus me dire que nous avions fait un bon choix."

Bieksa et Petry

En 68 matchs, le défenseur droitier, qui était le 22e espoir répertorié en Amérique du Nord, a amassé 52 points, incluant neuf buts. Il a de plus conservé un excellent dossier de plus-22 en défense.

Natif de Surrey, en Colombie-Britannique, Juulsen, qui mesure six pieds, deux pouces et pèse 174 livres, a dit avoir comme modèle Bieksa des Canucks de Vancouver, qui étaient son équipe préférée dans la LNH avant vendredi. Il est bon sur le plan offensif, mais il s'est dit particulièrement fier de la qualité de son jeu en défense.

"C'est un défenseur de la nouvelle vague, un bon patineur, un gars qui possède une grande force de caractère et un compétiteur, a énuméré Bergevin. Ces joueurs-là trouvent une façon d'avoir du succès", a-t-il ajouté, en validant la comparaison avec Bieksa, en plus d'inclure le nom de Jeff Petry, du Canadien.

Bergevin a dit que le premier tour s'était déroulé comme on s'y attendait et il a rendu hommage à son groupe de recruteurs. Il a toutefois avoué que le Canadien avait reçu l'aide de quelques équipes afin de pouvoir mettre la main sur Juulsen.

Pour ce qui est des pourparlers d'échange, Bergevin a confié avoir eu des discussions sérieuses, mais que rien n'avait abouti.

Questionné à savoir s'il allait lui-même dormir comme un bébé, le directeur général a répondu dans l'affirmative en arborant un large sourire de satisfaction.

Le Tricolore va amorcer la journée de samedi avec quatre autres choix de repêchage _ les numéros 87, 131, 177 et 207 dans l'ordre.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le hockey du bon vieux temps Voyez les images