NOUVELLES
26/06/2015 21:12 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

A New York et Los Angeles, cotillons et ballons célèbrent le mariage gay

A New York et Los Angeles, deux métropoles ayant une importante communauté homosexuelle, cotillons, ballons et drapeaux arc-en-ciel étaient de sortie pour fêter vendredi la légalisation historique du mariage homosexuel dans tous les Etats-Unis.

Dans la Grosse Pomme, de nombreux couples homosexuels ont marqué l'événement en se retrouvant devant le bar historique Stonewall Inn, symbole de la lutte pour les droits des gays à Manhattan.

"Félicitations" disaient certains en s'embrassant. Plusieurs couples posaient devant l'enseigne du bar pour immortaliser la journée, d'autres se souhaitaient une joyeuse parade, avant la Gay Pride samedi à New York.

"Je ne m'attendais pas à ce que la décision soit si large. Je pensais que la Cour suprême allait dire que les Etats devaient reconnaître les mariages homosexuels prononcés dans un autre Etat, mais pas qu'elle prononcerait le droit de se marier dans tous les Etats. C'est énorme", a confié à l'AFP Cynthia Stallard, 30 ans, avocate, main dans la main avec sa femme Dana.

"Notre mariage est maintenant reconnu dans tout le pays, c'est incroyable. Nous allons pouvoir être un couple marié normal".

Certains arboraient des drapeaux arc-en-ciel, emblème de la communauté homosexuelle.

"Il était grand temps. Vous avez fait votre travail", affirmait haut et fort à l'attention de la Cour suprême JD Cerna, un comédien survolté de 49 ans.

"C'est un moment monumental dans l'Histoire", s'est aussi réjoui Jeremy Rye, 35 ans, qui travaille dans le domaine des droits de l'homme. "Je n'ai maintenant plus aucune excuse pour être célibataire", a-t-il plaisanté. Mais il s'est dit inquiet de possibles réactions négatives.

Le maire démocrate de New York Bill de Blasio a réagi en accrochant cinq drapeaux arc-en-ciel sur la façade, saluant "une journée de joie pour tous les Américains". Il a célébré le mariage de deux couples de même sexe dans l'après-midi sur les marches de la mairie.

La joie éclatait aussi à Los Angeles, particulièrement dans le quartier de West Hollywood où vit une importante communauté homosexuelle.

Au restaurant Fiesta Cantina, guirlandes, ballons et drapeaux étaient de sortie et des couples trinquaient quelques heures avant un grand rassemblement dans le parc voisin de West Hollywood où était attendu le maire de la Cité des Anges Eric Garcetti.

Quelques pas plus loin, le restaurant-bar The Abbey, l'un des lieux de rassemblement de la communauté gay, faisait le plein.

Evan Shay, avec sur la table un drapeau arc-en-ciel, se disait "sous le choc".

"Quand j'ai lu les infos ce matin je n'y croyais pas. Mes émotions n'ont pas encore atteint mon cerveau. C'est quelque chose que nous pensions ne pas voir dans notre vie et c'est arrivé très vite".

"Je suis juste heureux pour les gens qui se sont mariés, cela ne pourra plus être annulé", a ajouté ce publicitaire de 33 ans.

Quelques tables plus loin, Michael Ferrera, un grand drapeau arc-en-ciel autour des épaules, fêtait la bonne nouvelle avec quatre amis et se disait "un peu submergé".

Son ami Kevin Berg, avocat dans l'industrie du divertissement, a rendu hommage "aux héros du quotidien qui ont permis à cela d'arriver" par leur militantisme local.

Pour eux, le combat n'est pas terminé: "il y a encore de la discrimination à l'emploi, au logement, contre les transgenres".

"Dans beaucoup d'endroits aux Etats-Unis si vous êtes un jeune gay, et que vous n'êtes pas accepté chez vous, à l'école, à l'église, vous vivez encore l'enfer", a relevé Michael, qui travaille dans un centre LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) de Los Angeles.

bd-ved/elm