NOUVELLES
26/06/2015 11:56 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

Zimbabwe: un an de prison pour avoir lancé un journal sans autorisation

Le journaliste zimbabwéen Patrick Chitongo a été condamné à un an de prison pour avoir lancé un journal sans accréditation préalable auprès des autorités, a-t-on appris vendredi auprès du syndicat des journalistes zimbabwéens.

"C'est un triste jour pour la liberté de la presse quand des gens sont emprisonnés pour donner de l'information", a indiqué à l'AFP son secrétaire général Foster Dongozi.

"Toutefois, même si nous contestons la loi obligeant les journalistes à s'accréditer, ceux qui veulent pratiquer ou publier doivent s'y conformer pour éviter des situations risquées", a-t-il ajouté.

M. Chitongo avait lancé un nouveau titre intitulé "The Southern Mirror" dont trois numéros avaient paru. Il était poursuivi avec trois lycéens stagiaires qui ont été relaxés. Il a plaidé non coupable affirmant avoir seulement publié des numéros test qu'il entendait remettre à la commission des médias pour s'enregistrer.

La liberté d'expression reste restreinte au Zimbabwe, les médias très encadrés et le pouvoir omniprésent dans la presse comme à la radio et à la télévision, malgré la nouvelle Constitution de 2013 censée garantir la liberté d'expression.

Tous les ans, journalistes et éditeurs doivent se faire enregistrer auprès d'une commission placée sous l'autorité du gouvernement.

fj/clr/dom