NOUVELLES
26/06/2015 14:20 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

Vingt membres des forces du régime tués dans un attentat suicide de l'EI dans le nord-est syrien (ONG)

Le groupe Etat islamique (EI) a mené vendredi un attentat suicide près d'un bâtiment des services de sécurité de Hassaké (nord-est), tuant au moins 20 membres des forces gouvernementales, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"L'attaque suicide à la voiture piégée perpétrée par un membre de l'EI a visé le siège du service de la sécurité criminelle dans le sud de la ville", où se déroulent des combats violents depuis jeudi, a précisé l'OSDH.

La branche de l'EI à Hassaké a diffusé sur internet des photos montrant des rues jonchées de corps de soldats après l'attaque.

Jeudi, l'EI s'était emparé d'au moins deux quartiers auparavant sous le contrôle du régime dans le sud de la ville, entraînant le déplacement de 60.000 civils, selon l'ONU.

Cela fait plus d'un mois que le groupe jihadiste tentait de prendre Hassaké, capitale de la province éponyme, défendue par les forces gouvernementales et leurs milices et par des forces kurdes.

Vendredi, une seconde attaque a eu lieu près de la prison de Hassaké, au sud-ouest de la ville, a indiqué le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane, sans toutefois préciser le nombre de victimes.

Le groupe jihadiste a indiqué dans un communiqué que ses combattants étaient prêts à lancer un assaut contre la prison.

D'après l'OSDH, le régime a mené vendredi des frappes contre les positions jihadistes, le ministre syrien de l'Information, Omrane al-Zohbi, estimant de son côté que la défense de Hassaké était le "devoir commun" de l'armée et des habitants de la ville.

Dans le sud du pays, à Deraa, les combats qui ont éclaté jeudi entre les forces du régime et une coalition de rebelles se poursuivaient vendredi, selon l'Observatoire. Ils ont fait 71 morts, dont 40 dans les rangs des rebelles, parmi lesquels des combattants du Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda.

Les rebelles contrôlent la majeure partie de Deraa et entendent maintenant la "libérer" en totalité.

rd/nbz/bpe