NOUVELLES
26/06/2015 14:45 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

Un soldat arménien tué dans un accrochage avec les forces azerbaïdjanaises (Erevan)

Un soldat arménien a été tué vendredi par les forces azerbaïdjanaises dans un nouvel accrochage entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, qui se disputent la région séparatiste du Nagorny-Karabakh, ont annoncé les autorités arméniennes.

"Aujourd'hui (vendredi), les forces armées azerbaïdjanaises ont violé le cessez-le-feu" en vigueur le long de la frontière entre les deux pays, a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère arménien de la Défense, Artsrun Hovannisian.

"Un militaire a été tué", a-t-il précisé, ajoutant que les forces azerbaïdjanaises avaient également subi des pertes humaines.

Les autorités azerbaïdjanaises n'étaient pas disponibles pour confirmer dans l'immédiat.

La mort du soldat arménien porte à 27 le nombre de tués des deux côtés depuis le début de l'année dans des affrontements le long de la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan ou de la ligne de front du Nagorny-Karabakh.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan, deux anciennes républiques soviétiques du Caucase du Sud, sont en conflit depuis la fin des années 1980 au sujet du Nagorny-Karabakh.

Rattachée à l'Azerbaïdjan à l'époque soviétique, cette région en majorité arménienne a été l'enjeu d'une guerre qui a fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés entre 1988 et 1994.

Les accrochages s'y multiplient à nouveau depuis plusieurs mois, l'Azerbaïdjan et l'Arménie s'accusant mutuellement de lancer des attaques qui ont fait plusieurs dizaines de morts l'année dernière.

Fin 2014, l'Azerbaïdjan a décidé une forte augmentation de ses dépenses militaires, qui dépassent à elles seules le budget total de l'Arménie.

Bakou a menacé de reprendre la région par la force si aucun progrès diplomatique n'était réalisé, tandis que l'Arménie a prévenu qu'elle riposterait à toute action militaire.

mkh-im-all/lpt