NOUVELLES
26/06/2015 13:45 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

Un premier attentat terroriste en 20 ans fait 25 morts et 200 blessés au Koweït

KOWEÏT, Koweït - Un kamikaze d'un groupe affilié à l'État islamique a perpétré la première attaque terroriste au Koweït en plus de 20 ans, vendredi, faisant plus de 25 morts et de nombreux blessés dans une mosquée chiite.L'homme a visé la mosquée Imam Sadiq dans le quartier résidentiel d'al-Sawabir, à Koweït, la capitale du pays. C'est l'une des plus vieilles mosquées chiites du pays majoritairement sunnite. Le tiers de la population serait de religion musulmane chiite.Le groupe Province de Najd, qui se dit affilié au groupe extrémiste État islamique, a revendiqué la responsabilité de l'attaque. C'est la troisième attaque en cinq semaines de ce groupe, dont le nom fait référence à la région centrale de l'Arabie saoudite où est née l'idéologie ultraconservatrice wahhabite.L'attaque de vendredi a eu lieu alors que les fidèles étaient debout, côte à côte, pour une prière de groupe, a rapporté un témoin, Hassan al-Haddad.L'explosion provenait de l'arrière de la mosquée, près de la porte. D'autres personnes derrière M. al-Haddad dans la mosquée ont dit avoir vu un homme entrer, se tenir à l'arrière avec d'autres personnes, et détoner sa bombe.Un autre témoin, Ahmed al-Shawaf, a raconté qu'un homme a interrompu la prière en criant plusieurs fois «Allahu Akbar», ou «Dieu est grand» en arabe. Il aurait ensuite crié qu'il rejoignait le prophète Mahomet pour l'iftar, le repas pris chaque soir au coucher du soleil durant le Ramadan, qui a commencé la semaine dernière. Puis, l'explosion.D'après le ministre de l'Intérieur, 25 personnes ont été tuées, et 202, blessées. La police a formé un cordon de sécurité autour du complexe de la mosquée immédiatement après l'explosion, interdisant aux gens d'entrer ou de se rassembler près de là. Les ambulances transportaient les blessés."On ne voyait rien, alors nous nous sommes allés directement vers les blessés et nous avons tenté de les sortir. Nous avons laissé les morts", a raconté M. al-Haddad, 21 ans. Il dit avoir vu plusieurs corps sans vie.Un compte Twitter appartenant au groupe armé État islamique a affirmé que l'attentat, affilié à la Province de Najd, était l'œuvre d'un kamikaze portant une ceinture d'explosifs.L'émir du Koweït, Sabah Al-Ahmad Al-Sabah, âgé dans les 80 ans, s'est rendu sur les lieux immédiatement après l'attentat. Le Cabinet a convoqué une réunion d'urgence dans l'après-midi. Le gouvernement a dénoncé l'attaque dans un communiqué de l'agence de nouvelles officielles.