NOUVELLES
26/06/2015 12:04 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

Tunis ne peut faire face "seul" aux jihadistes, veut une "stratégie globale" (président à l'AFP)

La Tunisie ne peut faire face seule à la menace jihadiste et une stratégie "globale" doit être mise en oeuvre, a déclaré à l'AFP le président tunisien Béji Caïd Essebsi sur les lieux de l'attaque meurtrière contre un hôtel près de Sousse.

"On s'est aperçu aujourd'hui que la Tunisie est face à un mouvement international. Elle ne peut répondre toute seule à cela", a souligné le chef de l'Etat à l'hôtel Marhaba de Port El Kantaoui, où 28 personnes ont été tuées par un homme armé.

"Pour preuve, le même jour à la même heure, la France a été la cible d'une opération pareille, le Koweït aussi, une opération pareille. C'est la preuve qu'il faut une stratégie globale et que tous les pays actuellement démocratiques doivent unir leurs forces", a-t-il dit.

"C'est plus que terrible, nous pensions que nous étions à l'abri de cela", a souligné M. Caïd Essesbi qui a aussi "présenté (ses)condoléances, (sa) compassion".

"J'espère que cette fois c'est la dernière fois, parce que nous sommes déterminés à prendre les mesures les plus douloureuses pour faire face à un fléau encore plus douloureux", a encore souligné le chef de l'Etat tunisien.

ak-alf/iba/bpe