NOUVELLES
26/06/2015 00:45 EDT | Actualisé 25/06/2016 01:12 EDT

Sexe et fleurs à colorier pour adultes, une mode qui fait fureur au Brésil

Les albums de coloriage sont une véritable fièvre au Brésil où ces livres "antistress" pour adultes ont déjà vendu plus d'un million d'exemplaires, proposant, pour se détendre, de mettre des couleurs à des fleurs, des animaux, voire des scènes sexuelles.

Les carnets de coloriage "Jardin secret" et "Forêt enchantée" de la britannique Johanna Basford ont déclenché cette tendance mondiale en 2013 et ont trouvé une terre fertile au Brésil, un pays de 202 millions d'habitants, avec un taux de lecture médiocre mais de hauts niveaux de consommation et un goût prononcé pour tout ce qui est à la mode.

La maison d'édition Sextante a publié ces titres fin 2014 mais le boom des ventes a éclaté au début de l'année.

Selon la liste du consultant spécialisé Publishnews, "Jardin secret" est en tête des plus vendus depuis mai avec 880.000 exemplaires.

"Au Brésil aux dimensions continentales, tout prend de l'ampleur. Ces albums à colorier ont toujours existé mais maintenant ils sont devenus à la mode, sont apparus sur les réseaux sociaux et nous croyons qu'il y a encore de l'espace pour que cette tendance perdure un certain temps au Brésil", déclare à l'AFP Ismael Borges, responsable du marché éditorial local chez le consultant Nielsen.

Selon lui, le consommateur de ce produit "n'est pas un lecteur traditionnel ni un client assidu des librairies".

Carlo Carrenho, de Publishnews, explique que "dans un moment compliqué pour l'édition, ces carnets de coloriage ont amélioré les ventes".

Cette mode a également relancé le commerce des crayons de couleur, des boîtes pour les ranger et même des sacs pour transporter ce matériel.

- Colorier pour se détendre -

Dans une grande librairie de Sao Paulo il y a une table avec une trentaine de titres différents de ces livres qui selon la publicité détendent et combattent le stress.

Un quotidien de Rio, Meia Hora, a récemment publié sa Une en noire et blanc, représentant le Christ aux bras ouvert qui domine la ville, "à colorier" pour améliorer l'humeur triste qui y règne en raison de la violence.

Sur Facebook, des milliers de Brésiliens débattent des effets thérapeutiques du coloriage.

"Le livre sert de soupape pour échapper au stress parce que quelqu'un qui colorie ne voit pas le temps passer", assure à l'AFP Adriana Marinho, 30 ans, diplômée en droit qui a cédé à cette fièvre.

Elle a fondé une page de fans sur Facebook avec plus de 60.000 abonnés qui se montrent leur coloriages et s'échangent des techniques.

"On ne peut pas comparer le coloriage et la lecture, on s'implique de façon différente. J'aime lire mais, avec trois enfants, je n'ai pas beaucoup de temps", dit-elle.

Quant à Bebel Abreu, il ne s'attendait pas au succès que récolterait sa petite maison d'édition "Bebel Books" avec une idée qui est née au cours d'un dîner.

Le phénomène des albums à colorier n'était pas encore devenu une fièvre quand il a décidé au début de l'année de la lancer "presque comme une blague" et limitée au monde des éditeurs indépendants.

Mais "Suruba para colorir" (Partouze à colorier) en est déjà à sa troisième édition: la première s'est vendue à 1.800 exemplaires et la troisième à 25.000. Elle est distribuée dans toutes les grandes librairies du Brésil et aussi en Irlande, Angleterre, Pays-Bas, Allemagne et États-Unis, outre le site en ligne (http://www.bebelbooks.iluria.com).

"Cela a été une surprise. Je ne l'ai pas fait en réaction aux carnets de coloriage mais j'ai bénéficié d'un excellent +timing+ et c'est devenu un contrepoint amusant et moins conservateur à cette mode", assure-t-il à l'AFP.

Une trentaine de caricaturistes brésiliens, certains connus tels que Laerte et Adão Iturrusgarai, ont participé à l'édition dont la consigne était "dessiner une scène d'orgie en noir et blanc que l'on puisse colorier", explique Abreu.

"Cela a été un succès commercial mais comme c'est une mode et qu'elle se terminera un jour, je ne sais pas si je vais faire une nouvelle édition", dit-il.

nr/cdo/ka/amd