POLITIQUE
26/06/2015 01:56 EDT | Actualisé 26/06/2015 04:08 EDT

Des attaques «lâches» pour Mulcair, «odieuses» pour Harper

CP

Les attentats perpétrés vendredi en France, en Tunisie et au Koweït ont été dénoncés aussi au Canada.

Dans un communiqué, le premier ministre Stephen Harper a parlé d'attaques terroristes "odieuses" et s'est dit attristé par les événements. Il a offert ses condoléances aux familles des victimes.

"Les agences canadiennes ont communiqué avec les autorités françaises et leur ont offert tout leur soutien au moment où elles amènent devant la justice les auteurs de ce crime odieux", a fait savoir le premier ministre du Canada.

Il a également condamné les "attaques terroristes" survenues au Koweït et en Tunisie, qui ont fait plusieurs morts et blessés.

"Le mouvement djihadiste international a déclaré la guerre au Canada et aux valeurs communes de liberté, de démocratie et de respect de la dignité humaine. Le Canada ne restera pas sans rien faire pendant que ce groupe terroriste aux ramifications mondiales déchaîne sa violence insensée sur d'innocents civils, de l'Europe au Moyen-Orient", a ajouté le premier ministre Harper.

À son tour, le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, a dénoncé les attentats, les qualifiant d'actes lâches devant lesquels il faut se tenir debout.

Interrogé à Montréal, dans le cadre d'une conférence de presse qu'il donnait sur le logement social, le chef néo-démocrate a invité à la solidarité internationale devant de tels événements.

Il a rappelé que lorsque le Canada avait été le théâtre d'attentats, récemment, il avait reçu des messages de solidarité de plusieurs pays. Il souhaite que tous ces pays fassent de même aujourd'hui face aux attentats qui ont été perpétrés en France et en Tunisie.

"Les attaques lâches d'aujourd'hui interpellent le monde entier. Il faut absolument redoubler d'efforts pour venir à bout de ces attaques terroristes. La planète entière a soutenu le Canada lors des attentats à la Chambre des communes et au Monument, le 22 octobre, et le Canada doit aujourd'hui être solidaire de la France, de la Tunisie (et du Koweït _ au moment où il a tenu ces propos, on n'était pas sûr du fait qu'un troisième pays avait été ciblé)", a commenté M. Mulcair.

À Québec, le chef de l'opposition officielle, Pierre Karl Péladeau, et la porte-parole péquiste en matière de relations internationales, Carole Poirier, ont aussi dénoncé ces attentats terroristes. "Rien ne pourra jamais justifier un tel degré de violence, de barbarie et d'horreur. Je tiens à dire aux peuples touchés que nous sommes à leurs côtés pour condamner et combattre le terrorisme sous toutes ses formes, et pour faire triompher la démocratie en toutes circonstances", a notamment affirmé la députée Poirier.

LIRE AUSSI:

» Un pompier a neutralisé seul l'auteur présumé de l'attentat

» La personne décapitée était un chef d'entreprise locale

» Quels produits entreposait l'usine visée?

» Attentat à Saint-Quentin-Fallavier: une personne décapitée

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Thomas Mulcair Voyez les images