NOUVELLES
26/06/2015 15:20 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

Les deux fugitifs pourraient se diriger vers le Canada, selon la police

PLATTSBURGH, États-Unis - Les deux meurtriers qui se sont évadés d'une prison du nord de l'État de New York il y a trois semaines pourraient se diriger vers le Canada, a déclaré la police vendredi, en précisant qu'ils sont probablement armés.Un haut responsable de la police de l'État de New York, le major Charles Guess, a affirmé devant les journalistes que les autorités en étaient arrivées à cette conclusion après avoir enquêté dans une vaste région boisée près de la frontière, où se trouvent des cabanes de chasse et des camps d'été.Les enquêteurs ne pensent toutefois pas que les deux fugitifs aient franchi la frontière canadienne, a-t-il précisé. Il a ajouté que les autorités examinaient des preuves, qu'il a refusé de décrire.Un porte-parole de l'Agence des services frontaliers du Canada, Dominique McNeely, a indiqué que les autorités canadiennes surveillaient la situation de près. Des agents de la Gendarmerie royale du Canada patrouillent les secteurs situés entre les postes frontaliers, a-t-il ajouté.Quelque 1100 membres des forces de l'ordre sont mobilisés pour retrouver la trace des deux meurtriers en cavale, mais ils n'ont été aperçus nulle part. Toutefois, une personne a rapporté avoir vu un homme courir d'une cabane de chasse samedi matin, ce qui a permis de récolter des preuves d'ADN qui ont mené à l'intensification des recherches dans la région.Le major Guess a expliqué que les fugitifs se déplaçaient principalement la nuit et qu'ils avaient en leur possession «certains objets pour les aider». Plusieurs des centaines de cabanes et camps de chasse de la région sont encore inoccupés à cette période de l'année, avant l'arrivée des vacanciers, et certaines contiennent des articles utiles comme des aliments non périssables, ainsi que des armes.Richard Matt et David Sweat se sont enfuis de l'Établissement correctionnel Clinton, à Dannemora, le 6 juin. À l'aide d'outils électriques, les deux prisonniers ont découpé le mur d'acier à l'arrière de leur cellule, rampé le long d'une passerelle, défoncé un mur de briques et coupé le cadenas et la chaîne d'une plaque d'égout à l'extérieur de la prison. Ils ont aussi dû découper une ouverture pour entrer dans un tuyau de vapeur, puis une autre pour en sortir.Deux employés de la prison ont été arrêtés et accusés de les avoir aidés dans leur plan d'évasion.