NOUVELLES
26/06/2015 00:04 EDT | Actualisé 25/06/2016 01:12 EDT

Le Japon prévoit une réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 à Hiroshima

Le gouvernement du Japon a l'intention d'organiser une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays du G7 l'an prochain à Hiroshima, site du bombardement atomique américain d'août 1945.

Ce sera la première fois un ministre des Affaires étrangères américain en exercice se rendra à Hiroshima (ouest du Japon).

Les chefs de la diplomatie des sept pays les plus industrialisés (Japon, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Canada, France, Allemagne et Italie) doivent se retrouver sous la présidence japonaise au printemps 2016 dans cette cité détruite le 6 août 1945, quelques jours avant la capitulation du Japon impérial, a indiqué le porte-parole du gouvernement.

"Nous pensons que ce serait une bonne occasion pour eux de visiter le site (du bombardement atomique) après leur réunion, et de voir par eux-mêmes ce qui est arrivé" à Hiroshima, a indiqué vendredi le secrétaire général du Cabinet Yoshihide Suga lors de son point de presse quotidien.

La réunion des ministres des Affaires étrangères précédera de quelques semaines le sommet du G7 qui aura lieu fin mai 2016 dans la préfecture centrale de Mié.

La bombe A larguée par les Etats-Unis le 6 août 1945 sur Hiroshima a tué quelque 140.000 personnes. Le 9 août, un deuxième bombardement atomique a fait 74.000 morts à Nagasaki (sud du Japon).

Le site du bombardement de Hiroshima a été transformé en un mémorial de la Paix. Un musée y retrace graphiquement l'horreur de l'attaque nucléaire. 70 ans après, la ville martyre est "un symbole de paix et d'espoir", selon le ministre japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida, originaire de Hiroshima.

Hiroshima "est le lieu qui sied pour exprimer notre espoir dans la paix, la prospérité et l'avenir du monde", a plaidé M. Kishida.

L'ancienne présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi reste à ce jour la personnalité politique américaine la plus importante à avoir visité Hiroshima (en 2008).

hih-kap/agr/mf