NOUVELLES
26/06/2015 07:52 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

Le gardien de prison ignorait le plan d'évasion des deux détenus de Clinton

PLATTSBURGH, États-Unis - Le gardien de prison qui a admis avoir donné des outils, de la peinture et un accès à une boîte électrique à deux détenus en cavale ignorait qu'ils avaient l'intention de s'évader de l'établissement carcéral de l'État de New York.Les enquêteurs affirment qu'ils n'ont effectivement aucune raison de croire qu'il était au courant du plan.Gene Palmer a été libéré contre une caution de 25 000 $ US, jeudi, après son arrestation pour contrebande en prison, destruction ou altération de preuves et méfait en fonction.M. Palmer, qui a été suspendu de son emploi, plaidera non coupable, a indiqué son avocat.L'agent correctionnel de 57 ans est le second employé du centre correctionnel Clinton à recevoir des accusations depuis l'évasion spectaculaire de Richard Matt et David Sweat, le 6 juin. Les deux prisonniers pour meurtre ont utilisé des outils électriques pour se frayer un chemin jusqu'à l'extérieur.Une employée de l'atelier de couture, Joyce Mitchell, a été accusée de les avoir aidés à se sauver.Gene Palmer a admis avoir fourni à Richard Matt de la peinture et des pinceaux. À quatre reprises en huit mois, il lui a prêté une pince à long bec et un tourne-vis. Il a aussi avoué avoir donné à David Sweat un accès à une passerelle, qui a été utilisée pendant l'évasion, pour changer le filage sur les boîtes électriques. Il s'agissait d'une «faveur» qu'il lui faisait pour qu'il lui soit plus facile de cuisiner dans sa cellule, en échange d'informations élaborées sur des actes illégaux que commettaient d'autres prisonniers.Une semaine avant l'évasion, il a remis à M. Matt une livre de boeuf haché dans un paquet laissé par Mme Mitchell. Celle-ci a avoué aux enquêteurs qu'elle avait dissimulé des lames de scie à métaux, un tourne-vis et d'autres outils dans la viande congelée. MM. Matt et Sweat vivaient dans une section de la prison où les détenus ont la permission de cuisiner dans leur cellule.Selon le procureur de district, Andrew Wylie, les affirmations de M. Palmer et les résultats à un test polygraphique ne donnent aucune raison de croire que le gardien était au courant du complot et que la viande contenait des outils.