NOUVELLES
26/06/2015 16:27 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

L'ONU condamne les attaques en France, en Tunisie et au Koweït

Le secrétaire général et le Conseil de sécurité de l'ONU ont fermement condamné vendredi les attaques perpétrées le même jour en France, en Tunisie et au Koweït, en exigeant que leurs responsables soient jugés.

Ban Ki-moon a condamné "dans les termes les plus fermes les attaques terroristes en Tunisie, au Koweït et en France aujourd'hui", selon un communiqué transmis par son porte-parole.

"Les responsables de ces actes de violence effroyables doivent être rapidement traduits devant la justice", a-t-il ajouté.

Ban a promis que ces "attaques abominables" n'affaibliraient pas la détermination de la communauté internationale à combattre la violence mais renforceraient son engagement à vaincre "ceux qui se livrent aux meurtres, à la destruction et à l'anéantissement de la culture et du développement humain".

Les quinze pays membres du Conseil de sécurité ont aussi condamné à l'unanimité les attaques, perpétrées le deuxième vendredi du mois du ramadan, sacré pour les musulmans.

Ils ont souligné dans une déclaration le "besoin de présenter les auteurs de ces actes de terrorisme répréhensibles devant la justice".

Une personne est morte décapitée sur un site industriel près de Lyon, dans le centre-est de la France, tandis qu'en Tunisie un homme armé a tué au moins 37 personnes dans une station balnéaire. Au Koweït, au moins 27 personnes sont mortes dans un attentat suicide revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) contre une mosquée chiite.

cml/are/faa