NOUVELLES
26/06/2015 10:40 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

Espagne: deux morts et un blessé lors de lâchers de taureaux

Deux hommes de 40 et 80 ans sont décédés après avoir été encornés et un autre a été blessé lors de lâchers de taureaux pendant les fêtes taurines en Espagne, ont indiqué vendredi les autorités locales.

"Un habitant de Moraleja a été encorné. Il a été immédiatement pris en charge par les secours mais il a été victime d'un arrêt cardiaque" mercredi soir, a expliqué à la presse le maire de Coria Jose Manuel Garcia Ballestero.

Blessé à l'abdomen et au thorax, "il est mort à l'hôpital", a précisé vendredi à l'AFP un porte-parole de la région d'Extrémadure.

Sur une vidéo diffusée par plusieurs médias et les réseaux sociaux, apparaît un taureau massif, noir, fonçant sur une foule massée derrière les barreaux de l'arène de la ville.

L'animal parvient à encorner un homme et à le soulever à un mètre du sol, le blessant grièvement à l'abdomen sur 45 centimètres. Le taureau a été abattu jeudi.

"Malheureusement, lors d'une fête comme celle de la Saint Jean, ces choses se produisent parfois: c'est une fête très dangereuse, avec des taureaux dans les rues et avec un grand risque d'accidents", a regretté le maire, assurant qu'il "n'y a pas eu de failles dans la sécurité".

Jeudi soir, un autre homme, âgé de 23 ans a lui été blessé lors d'un lâcher de taureaux dans les rues de Coria. "Ses jours ne sont pas en danger", a indiqué le porte-parole de la région.

Un autre homme de 80 ans est décédé mercredi des suites de ses blessures, deux jours après avoir été encorné à l'abdomen lors d'un lâcher de vaches dans les rues d'Ampolla de Mar, en Catalogne (nord-est), avant le lâcher d'un taureau dévalant les rues avec des boules enflammées au bout des cornes, une tradition locale.

L'homme, pourtant habitué des fêtes taurines et alerte malgré son âge, s'est laissé surprendre à l'arrivée des vaches. L'une d'elles "est parvenue à passer une corne" entre les barreaux de la barrière qui protège les spectateurs et "lui a donné deux ou trois coups de cornes dans le ventre", a expliqué le maire de la ville Francesc Arasa.

"La grande quantité de sang perdu a endommagé les reins et le foie provoquant sa mort deux jours après", a ajouté l'édile.

De nombreuses ferias taurines se succèdent en Espagne dès le début du printemps, vivement critiquées par les associations de défense des animaux dénonçant, notamment, la mise à mort des animaux dans les corridas.

Les plus connues sont les fêtes de la San Fermin à Pampelune (nord), prévues cette année du 6 au 14 juillet. Immortalisées par l'écrivain américain Ernest Hemingway dans son livre "Le soleil se lève aussi" (1926), elles attirent chaque année des centaines de milliers de personnes, venues de nombreux pays.

Quinze personnes sont décédées lors de ces traditionnels lâchers de taureaux de la San Fermin depuis 1911, dont la dernière en 2009.

dbh-ib/ial/