NOUVELLES
26/06/2015 06:42 EDT | Actualisé 26/06/2016 05:12 EDT

Côte-Nord: deux des trois blocus sont levés

CEIC

L'impasse a été dénouée sur la Côte-Nord vendredi, du moins temporairement: deux des trois blocus ont été levés en journée et des ministres du gouvernement Couillard rencontreront les élus locaux, mardi, afin de trouver une solution au problème de l'embauche de main-d'oeuvre locale.

La Sûreté du Québec a confirmé que les barrages routiers sur la route 138 avaient été levés à Sept-îles, ainsi qu'à Pessamit. À Havre-Saint-Pierre, le blocus était toujours officiellement en cours en milieu d'après-midi, mais la circulation restait néanmoins fluide.

De son côté, le ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, a dit qu'il allait réunir la table de concertation régionale sur la main-d'oeuvre mardi, avec son collègue du Travail, Sam Hamad. Ils discuteront avec les élus de la région de différents enjeux liés

à la main d'oeuvre, le taux de chômage, le navettage, la formation et la nécessité de concilier l'embauche locale avec la mobilité de la main-d'oeuvre, a expliqué M. Arcand.

Pierre Arcand a dit anticiper cette rencontre avec ouverture, dans le dialogue et le respect.

Les travailleurs en colère en étaient à leur deuxième journée de blocus vendredi. Ils réclament que les entrepreneurs oeuvrant dans leur région embauchent davantage de main-d'oeuvre locale.