NOUVELLES
26/06/2015 05:24 EDT | Actualisé 26/06/2016 01:12 EDT

Chine: les milliards envolés de la loterie nationale

Plus de deux milliards d'euros générés par la loterie nationale chinoise --soit un quart du total des fonds levés en deux ans-- ont été détournés, a rapporté vendredi la presse chinoise.

De 2012 à 2014, 16,9 milliards de yuans (2,4 milliards d'euros) ont ainsi atterris dans les poches de responsables qui s'en sont servi à des fins diverses, telles que l'achat de véhicules ou des voyages à l'étranger, selon un audit réalisé à la fin de l'an dernier.

Lancée en 1987 par l'État, la loterie constitue une exception en Chine où les jeux d'argent sont en principe interdit, en dépit de leur très ancienne popularité.

Plusieurs systèmes de tirage hebdomadaire existent, dont le grattage et les paris sur les matches de football.

A l'heure d'une sévère campagne anti-corruption dans les rangs du Parti communiste chinois, le quotidien officiel China Daily, citant le rapport d'audit, a précisé que les fonds levés ont été "siphonnés ou détournés pour l'achat et l'ouverture de bâtiments officiels", "l'organisation de voyages à l'étranger pour des officiels" ou l'achat de voitures.

Le journal ne précise pas si des sanctions ont été prises et indique seulement que des "blâmes" ont été distribués, tandis qu'un total 14,5 milliards de yuans (deux milliards d'euros) avaient été récupérés ou restitués à l'État à la date du 31 mai.

Depuis son lancement, la loterie nationale chinoise a rapporté environ 2.000 milliards de yuans (soit 291 milliards d'euros) à l'État, selon la presse officielle.

Les revenus de la loterie sont censés financer des projets sociaux mais nombre des 18 provinces et des 228 points de vente de loterie inspectés ont été mis en cause pour leur manque de transparence et la distribution des fonds à leurs propres employés, selon l'audit.

tjh/slb/ple/jug/ia