Aquazilla, un nouveau terrain de jeux aquatique au parc Jean-Drapeau (PHOTOS)

Envie de plonger tête première dans l'été? Aquazilla, la toute nouvelle attraction du parc Jean-Drapeau, pourrait bien être votre prochain arrêt baignade et plaisir. Parcours gonflable fixé au fond du lac de la plage Jean-Doré, on y grimpe en famille ou entre amis et on tente de défier le terrain de jeux en forme de bête. Une bête composée de 28 modules amusants mettant à l'épreuve l'agilité, la force, l'équilibre et la souplesse des petits comme des grands.

Du plaisir pour tous

Fraîchement importé d'Allemagne, le concept d'Aquazilla est simple; sur un lac, un parcours gonflable en forme de monstre se déplace légèrement au gré du vent et des vagues. Le but? Franchir la trentaine d'épreuves en évitant de se retrouver trop souvent à l'eau. Le plaisir? Glisser, courir, grimper, sauter, escalader, se balancer, se pendre à des barreaux, redescendre, flotter et nager. Des heures et des heures de plaisir qui charment à coup sûr les enfants ainsi que leurs parents.

Aquazilla

Ce sont d'ailleurs eux (les parents!) qui doivent s'attendre à avoir du mal à suivre leurs petits à travers ce sentier marin assez demandant physiquement. S'il semble aisé, au premier coup d'oeil, de se déplacer d'une épreuve à l'autre, le chemin s'avère légèrement plus ardu pour les adultes. On glisse, on tombe, on perd l'équilibre, on se retrouve à l'eau et on a un mal fou à remonter à bord du parcours, mais on a un plaisir fou (et on fait bien rigoler les enfants!)

D'ailleurs, les responsables de cette nouvelle activité sont formels: Aquazilla est une activité pour tous. Si les petits âgés de moins de 7 ans doivent être accompagnés d'un parent, adultes comme enfants se doivent de porter une veste de sauvetage pour pouvoir prendre part à l'activité. De cette façon, la nage de plusieurs mètres reliant la plage au parcours - qui se retrouve en eau profonde - se veut aussi sécuritaire que les chutes que l'on fait à travers le parcours en lui-même.

Un temps limité par soucis d'égalité

«Mes deux épreuves préférées sont le trapèze et les barreaux auxquels il faut s'agripper avec les mains», explique Gabrielle, dix ans, qui en est à sa première (et certainement pas la dernière) visite au Aquazilla. «Moi, j'aime le trapèze et j'aime aussi le tournant qui penche parce que ça glisse et que c'est difficile de rester debout sans tomber», ajoute Florence, sa sœur jumelle.

Autour de nous, tous les enfants sans exception ont le sourire aux lèvres. Ça saute sur le trampoline, ça glisse dans la glissade, ça escalade le difficile mur d'escalade, ça se lance dans l'eau, ça se balance au trapèze, ça s'agrippe aux poignées fixées aux murs gonflés et ça grimpe aux cordages tels de vrais pirates.

Une seule mini déception: lorsque les visiteurs décident de retourner à la plage, il leur est impossible de retourner sur l'Aquazilla. «Cela évite que ce soit les seuls mêmes enfants qui profitent du parcours toute la journée, explique Marc Antoine, l'un des responsables de l'activité. Comme la capacité du parc est de 65 personnes à la fois, il faut laisser la chance à tous de pouvoir l'expérimenter.»

Bonne nouvelle par contre, lorsque l'on met le pied sur le fameux Aquazilla, notre temps n'est pas compté. On peut donc passer plusieurs heures sur la bête, jusqu'à ce qu'on soit vraiment fatigué. Un petit truc? On arrive à l'ouverture de la plage alors que le parcours est beaucoup plus tranquille. On a ainsi vraiment le temps d'en profiter.

  • Prix d'entrée au Aquazilla:
  • 12 pour les enfants de 6 à 12 ans, 15 pour les adultes et 45 pour une famille (deux enfants et deux parents) Admission supplémentaire (bracelet permettant de refaire l'activité plusieurs fois pendant une même journée): 10, 12 et 36 (Le prix d'entrée à la plage Jean-Doré n'est pas inclus.)

  • Plus d'information ici