NOUVELLES
25/06/2015 16:13 EDT | Actualisé 25/06/2016 01:12 EDT

Syrie: le groupe armé État islamique mène des offensives à Hassakeh et Kobané

BEYROUTH - Le groupe armé État islamique (ÉI) a mené deux offensives majeures, jeudi, en Syrie. Les extrémistes ont envahi certaines parties de la ville majoritairement kurde de Hassakeh, dans le nord-est du pays, et ont attaqué Kobané, située près de la frontière avec la Turquie, d'où ils avaient été chassés plus tôt cette année.Ces assauts des djihadistes sont survenus après qu'ils eurent encaissé plusieurs revers aux mains des forces kurdes au cours des dernières semaines.À Kobané, alors que les extrémistes sont parvenus à entrer dans la ville pour la première fois depuis six mois, dix personnes seraient mortes dans les combats. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, trois extrémistes auraient aussi perdu la vie. Le groupe ÉI avait placé dans la ville au moins un véhicule piégé qui a explosé, selon les autorités kurdes.La soldate kurde Ghalia Nehme a relaté qu'un groupe de combattants avait été déployé dans la ville et que les troupes locales tentaient maintenant de les faire reculer. Un autre porte-parole des Kurdes, Idriss Naasan, a affirmé que les combats faisaient rage en début de journée, mais qu'ils s'étaient calmés en après-midi. Les extrémistes seraient concentrés dans le sud de la ville, selon lui.La prise de Kobané par les Kurdes, aidés par les frappes de la coalition internationale, avait été présentée en janvier dernier comme une victoire importante.À Hassakeh, les combattants s'en seraient pris à des quartiers gouvernementaux et auraient même gagné certaines zones. Avant l'invasion de jeudi, le contrôle de la ville était partagé par les forces kurdes et celles du gouvernement syrien fidèles au président Bachar el-Assad.La télévision d'État syrienne présentait des images de combats intenses dans le sud de la ville. Selon le réseau de télévision, l'ÉI aurait exécuté plusieurs personnes qu'il avait capturées plus tôt.Les extrémistes avaient tenté une autre offensive à Hassakeh au début du mois, mais ils avaient été repoussés par les forces syriennes.Il y a quelques jours, les Kurdes et leurs alliés ont réussi à reprendre Tal Abyad, une ville située elle aussi près de la frontière avec la Turquie, et Ein Issa, plus au sud.Les avancées en Irak ont toutefois été plus lentes, et les troupes gouvernementales et les milices chiites peinent à reprendre du terrain à l'ÉI. Les troupes irakiennes ont repris Tikrit, la ville natale de Saddam Hussein, en avril, mais elles ont perdu le contrôle de Ramadi, capitale de la province d'Anbar, le mois dernier.