NOUVELLES
25/06/2015 10:59 EDT | Actualisé 25/06/2016 01:12 EDT

Sesselmann savoure son retour

Le sac de glace qu'applique Lauren Sesselmann sur son genou, après l'entraînement, est un rappel de sa route ardue jusqu'au Mondial de soccer féminin.

Après une opération au ligament croisé antérieur, elle a parfois dû cheminer en mode « un pas en avant, deux pas en arrière ».

Sesselmann s'est blessée en mars 2014 lors d'un entraînement en vue du tournoi de Chypre, où ses coéquipières ont fini 5es.

La défenseuse est de retour sur le terrain, mais elle sait qu'il y a encore du travail à faire.

« Je dois reprendre la totalité de ma force dans le genou, a dit l'athlète de 31 ans. J'y travaille. »

Malgré tout, Sesselmann fait la vie dure aux attaques adverses, surtout en compagnie de la jeune Kadeisha Buchanan.

Reste que la native du Wisconsin a quand même essuyé sa part de critiques en phase de groupe.

« On entend des choses ici et là, mais il va toujours y avoir quelqu'un qui croit tout savoir, dit-elle. Je ne m'y attarde pas du tout. Nous seules contrôlons notre situation. Nous restons concentrées sur notre but, qui est de remporter le tournoi.

« Tout le monde fait des erreurs, même les meilleures athlètes au monde. Ça fait partie du jeu. La clé, c'est comment vous réagissez. Et dans mon cas, je m'améliore de match en match. »

Le prochain défi sera d'affronter les Anglaises samedi au Stade B.C. Place, en quarts de finale.

À ce point-ci du Mondial, le Canada, les États-Unis et le Brésil ont tous concédé un seul but.

Sesselmann a pu se joindre à l'équipe canadienne, car son père est né à Terre-Neuve. Elle a fait ses débuts avec l'unifolié en 2012, aux Jeux olympiques de Londres où elle a aidé le Canada à remporter la médaille de bronze.