NOUVELLES
25/06/2015 03:11 EDT | Actualisé 25/06/2016 01:12 EDT

Londres privatise sa "Banque d'investissement verte"

Le gouvernement britannique a annoncé jeudi son intention de privatiser sa "Banque d'investissement verte" (GIB) lancée en 2012 pour financer des projets liés aux énergies renouvelables et à l'environnement.

"La GIB a démontré que l'investissement dans les technologies vertes peut être rentable. Le défi est désormais de bâtir sur ce succès", indique le ministre du Commerce, le conservateur Sajid Javid.

"La banque sera toujours verte, toujours rentable, toujours un leader du marché sur les infrastructures écologiques. Mais, affranchie des limites sur les endroits où elle peut emprunter et des réglementations de l'UE sur les aides d'État, la banque pourra accéder à un volume de capitaux bien plus important", fait-il valoir dans un discours dévoilé à l'avance par ses services.

Le gouvernement précise vouloir utiliser l'argent dégagé par cette privatisation pour réduire la dette publique.

Les investisseurs potentiels vont maintenant être sondés par le gouvernement et la direction de la banque. Le détail et le calendrier d'une éventuelle transaction seront dévoilés à la suite de ces discussions.

Depuis 2012, la GIB a accordé 2 milliards de livres (2,8 milliards d'euros) de crédits pour aider 50 projets, allant des champs d'éoliennes en mer au traitement des déchets.

jmi/eg/mcj