NOUVELLES
25/06/2015 13:05 EDT | Actualisé 25/06/2016 01:12 EDT

Les Palestiniens donnent à la CPI des «preuves» de crimes de guerre

LA HAYE, Pays-Bas - Le ministre palestinien des Affaires étrangères a offert à la Cour pénale internationale (CPI) des documents qui prouveraient l'implication d'Israël dans de possibles crimes de guerre lors du conflit dans la bande de Gaza et dans la construction de ses colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.Riad Malki, qui était de passage à La Haye jeudi, dit avoir remis des rapports qui font état de statistiques sur les colonies, sur les prisonniers palestiniens et qui dressent un portrait du conflit dans la bande de Gaza, il y a près d'un an.Les autorités palestiniennes ont indiqué dans un communiqué que ces dossiers confirmeraient que l'absence de reddition de comptes a mené des individus israéliens à «perpétrer des violations et des crimes à plusieurs reprises».La procureure générale de la CPI, Fatou Bensouda, étudie actuellement la possibilité que des crimes de guerres aient été commis dans les Territoires palestiniens. L'objectif de Mme Bensouda sera de déterminer si une enquête de longue haleine mériterait d'être lancée — ce qui pourrait mener à des accusations contre Israël et les autorités palestiniennes.Cette nouvelle survient quelques jours après le dévoilement des résultats d'une autre enquête du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme, qui a accusé les autorités palestiniennes et israéliennes d'avoir commis des abus qui pourraient être assimilés à des crimes de guerre lors du conflit à Gaza.L'Autorité palestinienne s'est jointe à la CPI plus tôt ce mois-ci. Israël n'est pas membre du tribunal international et rejette son autorité.«Ceci est une tentative des Palestiniens pour manipuler et politiser les mécanismes judiciaires de la CPI. Nous espérons que la procureure ne se fera pas prendre au piège», a déclaré Emmanuel Nahshon, porte-parole du ministre israélien des Affaires étrangères.