NOUVELLES
25/06/2015 18:04 EDT | Actualisé 25/06/2016 01:12 EDT

Les marchés boursiers nord-américains clôturent la séance en baisse

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse jeudi, mettant fin à une séquence de trois séances consécutives de hausses, qui lui avaient permis de cumuler près de 300 points.L'indice composé S&P/TSX a retraité de 50,01 points pour terminer la journée avec 14 897,50 points, plombé essentiellement par les secteurs des mines et de l'énergie, pendant que le prix du baril de pétrole brut reculait de nouveau sous la barre des 60 $ US.En plus du recul des prix, les opérateurs se sont intéressés aux décisions annoncées jeudi par le nouveau gouvernement néo-démocrate de l'Alberta, qui a resserré les normes sur les émissions de gaz à effet de serre.«Pour les titres du secteur de l'énergie, c'est une baisse assez généralisée», a observé Colum McKinley, gestionnaire des valeurs canadiennes chez Gestion d'actifs CIBC.Le secteur de l'énergie a retraité de 1,72 pour cent sur le TSX. Seul le groupe des métaux et minerais diversifiés a fait pire, avec une chute de 3,72 pour cent.En plus des nouvelles cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre et des pénalités financières qui seront imposées à ceux qui ne les respectent pas, le secteur pétrolier de l'Alberta fera aussi face dans les prochains mois à une nouvelle évaluation des politiques climatiques, a rappelé M. McKinley.«Et puis ils devront aussi passer par une révision du régime de redevances, a-t-il ajouté. D'ici à ce que nous nous rendions à ces décisions clés, cela impose une incertitude aux chefs de la direction des entreprises énergétiques et il s'agit d'une difficulté de plus dans la gestion des entreprises, dans un environnement difficile. Alors je crois que cela affecte aussi les actions du secteur de l'énergie.»À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a lâché 57 cents US à 59,79 $ US le baril, pendant que le prix du lingot d'or rendait 1,10 $ US à 1171,80 $ US l'once.Le secteur aurifère de la Bourse de Toronto a abandonné 1,27 pour cent.De son côté, le dollar canadien s'est apprécié de 0,5 cent US à 81,15 cents US.Les marchés américains ont semblé se stabiliser à la suite de leur baisse de mercredi, qui a notamment vu la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles perdre 178 points en raison des craintes entourant la crise en Grèce et une éventuelle hausse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale des États-Unis.Les opérateurs ont initialement semblés encouragés par un rapport du département du Commerce, qui a fait état d'une augmentation de 0,9 pour cent des dépenses des consommateurs le mois dernier. Ce gain, le plus important depuis août 2009, faisait suite à une croissance révisée de 0,1 pour cent pour avril, en plus d'être supérieur à la prévision de 0,7 pour cent des économistes.Mais les Bourses new-yorkaises se sont mises à perdre plusieurs plumes en milieu d'après-midi et ont clôturé sur des reculs significatifs. Le Dow Jones a cédé 75,71 points à 17 890,36 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a effacé 6,27 points à 2102,31 points et que l'indice composé du Nasdaq a perdu 10,22 points à 5112,19 points.