NOUVELLES
25/06/2015 05:22 EDT | Actualisé 25/06/2016 01:12 EDT

Le Tour de France passera par la Croix-de-Fer pour rejoindre l'Alpe d'Huez

La 20e et avant-dernière étape du Tour de France passera le 25 juillet par le col de la Croix-de-Fer, plutôt que le Galibier, pour rejoindre l'Alpe d'Huez, en raison de la fermeture de la route initialement prévue à cause d'un très important glissement de terrain.

ASO, la société organisatrice de la plus grande course du monde, dont le départ sera donné à Utrecht le 4 juillet, ont officialisé jeudi l'itinéraire de remplacement de la dernière étape de montagne, qui garde un profil sensiblement identique entre Modane et l'Alpe d'Huez.

Au lieu du Galibier qui devait être escaladé par son versant nord pour rejoindre l'altitude de 2645 mètres, le peloton s'attaquera à la Croix-de-Fer (29 km à 5,2 % de pente) jusqu'au col situé à 2067 mètres d'altitude. Par le versant de Saint-Sorlin d'Arves qui, pour l'essentiel, aura été emprunté la veille dans le sens de la descente.

Les coureurs du Tour retrouveront l'itinéraire initial à Bourg-d'Oisans (Km 94,5) au pied de la montée de l'Alpe d'Huez qui sera la dernière ascension de cette 102e édition.

Le col d'Allos (17e étape) devient, après l'abandon du Galibier, le "toit", du parcours 2015 à l'altitude de 2250 mètres.

ASO a dû prendre cette décision en raison de la fermeture d'une route départementale au tunnel du Chambon.

La RD 1091, un axe majeur de circulation entre Grenoble et Briançon qui suit la vallée de la Romanche, est fermée à la circulation depuis le 10 avril avec de très lourdes conséquences pour les riverains et le village de La Grave situé en amont.

La voûte du tunnel du Chambon est menacée par un glissement de terrain de grande ampleur (100.000 m3 pesant quelque 250.000 tonnes) qui avance désormais à la vitesse de 15 centimètres par jour. Les travaux ont été suspendus mardi jusqu'à l'effondrement de cette énorme masse dans le lac.

jm/chc