NOUVELLES
25/06/2015 08:26 EDT | Actualisé 25/06/2016 01:12 EDT

L'ONU déplore la "crise massive" de l'aide aux réfugiés syriens

Les Nations unies et des agences humanitaires partenaires ont déploré jeudi le manque sévère de fonds et la "crise massive" qui réduisent l'aide fournie aux réfugiés syriens, appelant les donateurs à honorer leurs engagements.

"Un manque de fonds entrave les efforts d'aide humanitaire et de développement pour répondre aux besoins de 3,9 millions de réfugiés qui ont fui le conflit en Syrie, ainsi que de plus de 20 millions de personnes dans les communautés locales qui les accueillent dans les pays voisins", selon un communiqué publié à Amman et Genève.

Sur les 4,5 milliards de dollars requis, seulement 1,06 milliard ont été reçus à la fin du mois de mai, ont regretté l'ONU et les agences humanitaires.

"Cette crise massive nécessite beaucoup plus de solidarité et de partage de responsabilités de la part de la communauté internationale", a indiqué le haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Antonio Guterres.

En l'état actuel, "nous risquons de ne pas être en mesure de répondre même aux besoins de survie les plus élémentaires de millions de personnes au cours des six prochains mois", a mis en garde M. Guterres.

En raison de l'insuffisance des fonds, 1,6 million de réfugiés ont vu leur aide alimentaire réduite cette année et 750.000 enfants n'ont pas été scolarisés, selon le communiqué.

La Syrie figure parmi les trois pays dont la population est la plus affectée par un conflit, avec 7,6 millions de déplacés internes et 3,88 millions de réfugiés fin 2014, avec l'Afghanistan et la Somalie, selon le HCR.

La plupart des Syriens qui ont fuit la guerre dans leur pays ont trouvé refuge en Turquie, en Jordanie ou au Liban.

ila/bpe