NOUVELLES
25/06/2015 12:41 EDT | Actualisé 25/06/2016 01:12 EDT

L'intéret de Québecor pour la LNH n'est pas un risque, croient les analystes

MONTRÉAL - Les actionnaires de Québecor ne devraient pas trop s'inquiéter de voir l'entreprise dépenser plus de 500 millions $ US pour obtenir éventuellement une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH), d'après des analystes financiers.S'ils reconnaissent que la somme est significative, ils estiment néanmoins que cela n'empêchera pas le conglomérat de continuer à procéder à d'importants investissements, comme dans son secteur des télécommunications.Québecor (TSX:QBR) n'a pas tardé à confirmer son intention de déposer sa candidature, mercredi, peu après l'annonce du commissaire Gary Bettman à propos du lancement du processus en vue d'un élargissement des cadres de la LNH.Maher Yaghi, de Desjardins Marchés des capitaux, ne s'attend pas à ce qu'une équipe de la Ligue nationale génère rapidement d'importants profits pour Québecor, mais estime qu'elle va «donner de la notoriété» à sa filiale Vidéotron.De plus, citant le classement du magazine Forbes, il a également rappelé que la valeur des équipes sportives s'améliorait avec le temps. Dans sa plus récente liste, trois équipes de la LNH — dont le Canadien de Montréal — valaient plus de 1 milliard $.Un autre analyste, qui n'a pas voulu être identifié, a quant à lui souligné que Québecor avait démontré dans le passé sa capacité à intégrer de nouvelles activités, ce qui, selon lui, pourrait se répéter avec le circuit Bettman.À court terme, il pourrait y avoir des pertes financières, a-t-il reconnu, précisant que cela ne devrait pas miner la performance de la société établie à Montréal.Quant à lui, Eamon Hoey, de la firme Hoey, croit que la LNH ne cadre pas dans les activités du conglomérat, qui, à son avis, devait se «concentrer» sur sa stratégie agressive dans le secteur de la téléphonie mobile.