NOUVELLES
25/06/2015 07:03 EDT | Actualisé 25/06/2016 01:12 EDT

Copa America - "Chiquito" Romero a tout d'un grand

Il a mis du temps à s'imposer, mais désormais "Chiquito" Sergio Romero est le gardien incontesté de la sélection argentine, après avoir brillé au Mondial-2014 et en n'ayant encaissé que deux buts depuis le début de la Copa America.

A 28 ans et malgré sa stature (1,92 m), il est depuis toujours surnommé "Chiquito", le petit, par comparaison avec ses frères, joueurs de basket-ball.

Son modèle? Ubaldo Fillol ou "Pato" (Le Canard), dont toute l'Argentine se souvient comme l'un des meilleurs gardiens de son histoire, à l'oeuvre notamment quand la sélection a remporté la Coupe du monde en 1978.

Romero peut déjà se réjouir d'avoir battu deux records détenus jusque-là par le gardien légendaire: l'an dernier au Brésil, il a tenu jusqu'à 486 minutes sans laisser passer aucun ballon... bien mieux que les 374 de "Pato".

Et le 6 juin, lors d'un match amical contre la Bolivie, il est devenu le gardien ayant disputé le plus de matches avec l'Albiceleste : 59, contre 58 pour son mentor. A l'issue de la première phase de la Copa America, il en est à 62.

"+Pato+ est mon père footballistique et je lui serai toujours reconnaissant, depuis mes débuts au Racing", racontait récemment Romero, né dans la province argentine de Misiones (nord-est).

-Remplaçant en club-

Si "Chiquito" était revenu du Brésil sans trophée, il avait toutefois gagné le respect de ses coéquipiers pour la qualité de ses arrêts, avec seulement quatre buts encaissés en sept matches.

Le portier avait surtout été décisif dans la demi-finale face aux Pays-Bas, stoppant net les tirs de Ron Vlaar et Wesley Sneijder lors de la séance de tirs au but qui a mené l'Argentine en finale.

Au Chili cet été, il a encaissé deux buts en trois rencontres, lors de la rencontre initiale contre le Paraguay, terminée sur un 2-2. Depuis, il accumule 180 minutes invaincu, face à l'Uruguay puis face à la Jamaïque.

"Je suis là pour arrêter (les ballons) et pour aider mes camarades", dit-il simplement. "C'est pourquoi il est important de bloquer le peu de ballons qui me parviennent."

Comme au Mondial de l'an dernier, où il arrivait après une saison de remplaçant à l'AS Monaco, "Chiquito" a débuté la Copa après avoir passé des mois sur le banc de la Sampdoria en Italie.

Ce qui n'a empêché ni l'entraîneur de l'époque, Alejandro Sabella, ni l'actuel, Gerardo Martino, de le sélectionner.

-Une carrière atypique-

"C'est un grand gardien", a assuré "Tata" Martino en confirmant son choix, au détriment de Nahuel Guzman (Tigres/MEX) et Mariano Andujar (Naples, blessé et remplacé à la Copa par Augustin Marchesin, de Santo Laguna/MEX).

Remplaçant en club, titulaire en sélection: l'anomalie vient compléter une carrière atypique pour Romero, qui n'avait joué que quatre matches au Racing de Avellaneda avant de s'envoler en 2007 pour les Pays-Bas, recruté par l'AZ Alkmaar.

Avec ce club, il a fini champion 2008-2009, vierge de tout but pendant 955 minutes, à seulement 107 du record de la ligue néerlandaise.

"Chiquito" avait en fait été repéré grâce à ses bons réflexes dans la sélection argentine junior, avec laquelle il a été vice-champion d'Amérique du Sud puis champion du monde des moins de 20 ans en 2007.

Aux jeux Olympiques de Pékin en 2008, il a remplacé au pied levé Oscar Ustari, blessé, décrochant avec son équipe la médaille d'or, avant de devenir titulaire de la sélection argentine à partir de la phase finale des éliminatoires pour le Mondial-2010.

Après avoir échoué en quarts de finale en Afrique du Sud puis à la Copa America d'Argentine en 2011, il avait frôlé le titre mondial au Brésil en 2014. Il espère désormais décrocher la victoire finale au Chili.

mar/ma/ka/hdz/pgr/mam