NOUVELLES
23/06/2015 02:31 EDT | Actualisé 23/06/2015 02:33 EDT

Vente d'alcool dans ses «supercentres» québécois: Walmart revient à la charge

Area 52 Advertising Inc via Getty Images
Retail signs. Walmart store in Carson, California, on January 27, 2015.

Un peu plus de deux ans après avoir échoué dans sa tentative d'obtenir des permis d'épicerie afin de vendre de l'alcool dans ses magasins "supercentres" de Laval et Mascouche, Walmart Canada revient à la charge.

Le géant du commerce de détail a retenu les services d'un lobbyiste afin d'"entamer des discussions" sur la Loi sur les permis d'alcool pour permettre la vente de bière et de vin dans ses magasins.

En vertu de sa modification au Registre des lobbyistes du Québec, Martin-Pierre Pelletier effectuera ainsi des représentations auprès des ministères de l'Agriculture, de l'Économie, des Finances ainsi que de la Sécurité publique.

Le mandat confié par Walmart ne précise pas si la multinationale souhaite vendre de l'alcool dans les 31 magasins "supercentres" qu'elle exploite actuellement aux quatre coins de la province.

En après-midi, la multinationale n'avait pas retourné les appels et courriels de La Presse Canadienne.

En février 2013, la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) avait refusé la demande de l'entreprise visant à obtenir des permis d'épicerie pour des dépanneurs, nommés "La Réserve", qui auraient vu le jour dans des locaux intégrés aux magasins.

La Régie avait rejeté les demandes déposées en 2011, notamment parce que les aliments ne représentaient pas 51% des produits offerts en étalage, contrairement à Metro (TSX:MRU), IGA ou Costco.

Elle avait aussi estimé que l'intérêt de l'entreprise à ouvrir des dépanneurs visait principalement l'obtention de permis de vente d'alcool réservés aux épiceries.

Walmart avait finalement décidé de ne pas porter cette cause en appel devant le Tribunal administratif du Québec.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 15 trucs pour éviter de trop boire Voyez les images