BIEN-ÊTRE
21/06/2015 03:29 EDT | Actualisé 22/06/2015 08:56 EDT

Un camping urbain à Montréal en 2017?

Marie-Eve Maheu Radio-Canada

Plus de 200 campeurs ont dormi la nuit dernière le long du canal Lachine, dans le sud-ouest de Montréal. L'activité organisée par Parcs Canada, en marge du Festival folk sur le canal, affichait complet il y a déjà plusieurs jours. Cet engouement fait rêver certains d'un véritable camping urbain à Montréal.

Un texte de Marie-Ève Maheu

« J'aime faire du camping, parce que je n'aime pas dormir à la maison, c'est plate », lance Ilyes, 6 ans. Sa famille a saisi l'occasion de faire du camping pour la première fois.

Sur le site, il y a peu d'espace entre les tentes, des voitures circulent tout près, mais rien pour décourager les campeurs. Nathalie, qui a amené ses deux filles, adore le décor. « Le canal Lachine, déjà c'est magnifique. Et le contraste avec les ateliers derrière qui sont très urbains, c'est de toute beauté! », s'exclame-t-elle.

Mais c'est surtout la proximité qui en séduit plusieurs. De nombreux campeurs sont venus en transport en commun, comme Hassan et sa famille.

« Je pense que si ce lieu était transformé en vrai camping, il y aurait une file d'attente pour ça », dit le père de famille. Qu'on n'ait pas besoin de sortir de l'île pour camper, avec un accès au fleuve, ce serait parfait! »

Il n'est pas le seul à en rêver. Le promoteur de camping urbain Vincent Léger multiplie les démarches depuis 2011 pour que Montréal ait son camping, comme Brooklyn ou Berlin. Pour lui, le Vieux-Port, face au fleuve, serait le site idéal.

« Montréal, c'est une ville avec une belle qualité d'eau, une belle qualité d'air, souligne-t-il. Il n'y a pas de raison qu'on ne soit pas capable de faire un aménagement qui ne coûterait pas une fortune, et qui permettrait d'apporter de nouveaux revenus, de créer des emplois. Ce n'est pas sorcier. »

Il doit rencontrer la Ville lundi pour parler de nouveau de son projet, qui inclut des piscines flottantes sur le fleuve pour la baignade.

Des sites étudiés par la Ville

Selon le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, l'idée d'un camping urbain est intéressante et des sites sont à l'étude, notamment dans l'arrondissement de Ville-Marie, où se trouve le Vieux-Port, et dans le Sud-Ouest. « Notre arrondissement est très favorable à ça. Le maire de Montréal le voit de manière très favorable aussi, à condition que ce soit bien encadré. Il y a beaucoup de travail qui reste, mais on est optimiste », dit-il.

La métropole voudrait profiter de son 375e anniversaire, en 2017, pour l'aménager de façon durable, dit M. Dorais.

La Ville y voit surtout un potentiel touristique. « C'est d'attirer une clientèle qui en ce moment ne voyage pas à Montréal, d'aller chercher cette niche touristique qui existe partout dans le monde dans les grandes villes, comme en Europe. Il y aussi des gens de partout au Québec qui pourraient s'y arrêter et qui vont dépenser dans les commerces autour », plaide-t-il.

Il y a toutefois un défi de taille : pour le moment, les terrains du Vieux-Port sont gérés par le fédéral, par l'entremise de la Société immobilière du Canada. Le maire Denis Coderre a indiqué à plusieurs reprises vouloir reprendre la gestion de ces actifs, mais le dossier est loin d'être réglé.

Le bord du canal est quant à lui un site de Parcs Canada, qui préfère organiser des activités ponctuelles de camping urbain plutôt que de développer des infrastructures.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le Top 10 des sites où planter sa tente au Québec Voyez les images