NOUVELLES
20/06/2015 17:34 EDT | Actualisé 20/06/2016 01:12 EDT

Un homme perturbé fonce dans la foule avec son VUS en Autriche: trois morts

VIENNE, Autriche - Un homme apparemment bouleversé par ses problèmes personnels a précipité son véhicule utilitaire sport dans la foule samedi à Graz, la deuxième plus grande ville d'Autriche, tuant au moins trois personnes, dont un garçon de 4 ans, et faisant 34 blessés, dont trois enfants, selon les autorités.La police a précisé que six des blessés, dont deux enfants, étaient dans un état grave. Selon les autorités, rien n'indique qu'il s'agissait d'un attentat terroriste. Le suspect était apparemment en détresse à cause de ses problèmes personnels lorsqu'il a foncé dans la foule.Le gouverneur du land de Styrie, Hermann Schuetzenhoefer, a affirmé que le suspect était un citoyen autrichien âgé de 26 ans. D'après le gouverneur, l'homme était «mentalement désorienté» et a agi seul. Il a été arrêté peu après l'incident.Un responsable de la police, Josef Klamminger, a déclaré aux journalistes que l'homme faisait l'objet d'une ordonnance de non-communication avec sa femme et leurs deux enfants après avoir été visé par une plainte de violence conjugale le mois dernier. Il a subi un examen psychologique après son arrestation.D'après des témoins non identifiés cités par la télévision publique ORF, l'homme aurait précipité son véhicule dans la foule à grande vitesse. Plusieurs personnes auraient été percutées et certaines auraient été projetées dans les airs.Une soixantaine d'ambulances et quatre hélicoptères ont convergé vers les lieux pour transporter les victimes dans les hôpitaux de la région. Des témoins cités par des médias autrichiens ont déclaré avoir vu au moins deux corps allongés au sol, recouverts par des draps, quand la police a bouclé le secteur.En début de soirée, des dizaines de bouquets de fleurs et de bougies avaient été déposés sur les lieux de la tragédie. Le maire de Graz, Siegfried Nagl, a ordonné que des drapeaux noirs de deuil soient hissés sur tous les édifices municipaux et a annulé les événements festifs qui devaient avoir lieu dans la ville.