NOUVELLES
20/06/2015 10:01 EDT | Actualisé 20/06/2016 01:12 EDT

Pays-Bas: diffusion de caricatures de Mahomet à la TV publique reportée (Wilders)

La diffusion samedi de caricatures de Mahomet à la télévision publique néerlandaise a échoué suite à un "malentendu", a affirmé le député anti-islam Geert Wilders, assurant que les dessins seraient finalement à l'antenne mercredi.

"Je viens de parler au patron de la télévision publique et il semble qu'il y ait eu un malentendu", a indiqué M. Wilders sur son compte Twitter, alors qu'il avait quelques minutes plus tôt accusé la télévision de "sabotage".

Il avait initialement annoncé la diffusion des caricatures pour samedi peu avant 13H00 (11H00 GMT) lors d'un temps d'antenne réservé aux partis politiques. Mais à la place, c'est un message du député sur l'immigration qui a été transmis.

En diffusant ces dessins, Geert Wilders entend "défendre la liberté d'expression contre la violence", en réaction à une attaque revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) contre un concours de caricatures de Mahomet qui a eu lieu début mai au Texas.

Sur Twitter, il a indiqué que le patron de la télévision publique lui avait assuré samedi qu'ils seraient finalement diffusés mercredi à 15H55 GMT. Une vidéo les montrant a déjà été publiée sur YouTube.

Geert Wilders avait indiqué vendredi que les caricatures seraient diffusées samedi, mercredi et le 3 juillet, au nom de son Parti pour la Liberté (PVV).

De nombreux musulmans jugent ces dessins irrespectueux voire blasphématoires, et les autorités ont averti que les montrer pourrait valoir au PVV une suspension de temps d'antenne d'un an à quatre ans.

Même s'ils avaient été diffusés, "il ne se serait absolument rien passé", a cependant assuré à l'AFP Aissa Zanzen, porte-parole du Conseil des mosquées néerlandaises aux Pays-Bas.

Selon les médias locaux, les ambassades des Pays-Bas ont été averties de mesures à prendre en cas de protestations violentes contre la diffusion des caricatures.

En réaction à l'annonce plus tôt ce mois-ci que M. Wilders souhaitait montrer ces dessins, l'organisation regroupant les mosquées marocaines aux Pays-Bas a publié mercredi une caricature du député en enfant capricieux.

Le dessin le montre criant "moins, moins!" en référence à sa promesse en 2014 de réduire le nombre de Marocains dans le pays, qui lui vaut d'être poursuivi en justice pour incitation à la haine. Derrière lui, une bombe sous laquelle se trouvent des citoyens, dont des musulmans, avec l'inscription: "Nous continuons de construire les Pays-Bas".

Geert Wilders, dont le parti dispose de 12 sièges sur 150 au Parlement néerlandais, veut notamment faire interdire le Coran, qu'il compare à "Mein Kampf", le manifeste politique d'Adolf Hitler.

cjo-jhe/ndy/fpp

TWITTER