NOUVELLES
20/06/2015 13:06 EDT | Actualisé 20/06/2016 01:12 EDT

Maroc: prison pour neuf étudiants reconnus coupables de la mort d'un islamiste

Un tribunal d'appel marocain a condamné à des peines de prison allant de 3 à 15 ans neuf étudiants, militants de gauche radicale, pour la mort d'un étudiant islamiste en 2014 à Fès (centre), a indiqué samedi une source judiciaire.

Abderrahim al-Hasnaoui, 21 ans, était décédé de ses blessures en avril 2014 après des affrontements violents au sabre et au couteau entre une formation de gauche radicale et des islamistes dans l'enceinte de l'université de Fès.

Sur les 11 personnes jugées, sept ont été condamnées à 15 ans de prison, deux autres à trois ans, et les deux derniers ont été acquittés, a précisé la source judiciaire sous le couvert de l'anonymat, ajoutant que le verdict avait été rendu vendredi.

L'université de Fès est considérée comme un des derniers bastions de la gauche au Maroc, alors que les islamistes exercent de plus en plus d'influence sur les établissements d'enseignement supérieur.

Le 22 mai dernier, huit membres des forces de l'ordre et une vingtaine d'étudiants avaient été blessés dans des heurts aux abords du tribunal de Fès jugeant cette affaire, selon les autorités.

La mort de Hasnaoui avait entraîné un vif émoi sur fond de controverse autour de violences récurrentes dans certaines universités marocaines.

En décembre, des affrontements entre étudiants grévistes et forces de l'ordre sur un campus d'Oujda (nord-est) avaient fait près de 100 blessés.

jm/vl/cbo