NOUVELLES
20/06/2015 12:41 EDT | Actualisé 20/06/2016 01:12 EDT

Le présumé tueur de Charleston aurait tenu un blogue raciste

Un manifeste raciste et des photos qui semblent montrer Dylann Roof, le jeune homme soupçonné de la tuerie commise mercredi dans une église de Charleston, en Caroline du Sud, ont été découverts sur un site Internet.

Le blogue, qui met en vedette l'auteur présumé de la fusillade qui a fait neuf morts, montre des dizaines de photos du jeune homme, armé, brûlant le drapeau fédéral américain, et brandissant le drapeau confédéré. On voit aussi le jeune homme posant devant un musée consacré aux forces sudistes de la guerre de Sécession.

L'auteur du texte raciste accompagnant les photos semble justifier son crime par sa haine des Noirs.

On ignore pour le moment si Dylann Roof en est vraiment l'auteur. Mais le texte correspond aux propos que le suspect a tenus devant ses amis et à ce qu'il aurait dit avant d'ouvrir le feu dans l'Église épiscopale méthodiste africaine Emanuel de Charleston, mercredi soir. Cette église est emblématique de la lutte contre l'esclavage aux États-Unis.

« On nous dit d'accepter ce qui nous arrive à cause des erreurs de nos ancêtres, mais tout est fondé sur des mensonges historiques, des exagérations et des mythes », peut-on lire sur ce site.

« Je n'ai pas le choix [...] J'ai choisi Charleston parce que c'est la ville la plus historique de mon État et qu'elle a eu un temps le plus fort taux de Noirs par rapport aux Blancs du pays [...] Quelqu'un doit avoir le courage de le faire savoir au monde et je crois que ce doit être moi », ajoute l'auteur.

Dans le texte de près de 2500 mots, Dylann Roof affirme qu'il n'a pas été élevé dans une famille raciste, mais qu'il a conclu qu'il devait devenir violent après avoir cherché « crimes commis par des Noirs contre des Blancs » dans le moteur de recherche Google.

Un responsable fédéral proche de l'enquête a indiqué samedi, sous le couvert de l'anonymat, que le FBI était au courant de l'existence de ce site et que les enquêteurs l'analysaient.

Le présumé tueur projetait initialement d'attaquer un campus

Par ailleurs, des médias américains rapportent que Dylann Roof avait fait part de son souhait d'attaquer un campus universitaire.

Selon le Washington Post, Christon Scriven, un des voisins de Dylann Roof, a déclaré qu'il souhaitait tirer sur une école. Il aurait une autre fois évoqué son envie d'ouvrir le feu à l'université de Charleston.

Christon Scriven a également déclaré à NBC News que Dylann Roof a probablement changé de projet après s'être rendu compte que l'université était une cible trop difficile.

Manifestations contre le drapeau confédéré

Un rassemblement doit avoir lieu en soirée sur l'esplanade du parlement local à Columbia, capitale de la Caroline du Sud, où le drapeau confédéré continue de flotter.

Les drapeaux fédéraux et locaux ont eux été mis en berne en hommage aux victimes tuées mercredi.

Une autre manifestation, prévue à Charleston, est organisée par le mouvement Black Lives Matter (« la vie des Noirs compte »).

Une pétition nationale rassemblant quelque 320 000 signatures dénonce le drapeau confédéré comme un « symbole de la rébellion et du racisme » et appelle à « de meilleurs États-Unis d'Amérique ».

Pour le président Obama, « le drapeau confédéré appartient au musée ».

Par ailleurs, vendredi soir, M. Obama a aussi accusé le Congrès à Washington, aux mains des républicains, de ne pas avoir légiféré plus sévèrement sur les armes à feu.

Hillary Clinton, candidate démocrate à la Maison-Blanche, a aussi réclamé une « réforme des armes ». Cette tuerie « oblige une fois de plus la nation à s'efforcer de donner un sens à une violence fondamentalement insensée », selon elle.