NOUVELLES
20/06/2015 15:58 EDT | Actualisé 20/06/2016 01:12 EDT

La Saskatchewan doit présenter ses excuses aux Autochtones, croit le NPD

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan estime que la province devrait emboîter le pas au Manitoba, en présentant ses excuses officielles aux Autochtones pour la rafle des années soixante.

Cette pratique dont la formule anglaise est « Sixties Scoop » consistait à retirer les enfants de leur famille d'origine pour les mettre en adoption dans des familles blanches. Plus de 20 000 enfants ont été arrachés de leurs parents entre 1965 et 1985 au Canada.

Dans un communiqué, le chef du NPD, Cam Broten, réclame aussi que le gouvernement de la Saskatchewan tienne une table ronde avec les victimes.

Le Manitoba a présenté ses excuses officielles jeudi. Son premier ministre, Greg Selinger, a souligné « l'injustice historique » et « la souffrance » des Autochtones.