NOUVELLES
20/06/2015 15:12 EDT | Actualisé 20/06/2016 01:12 EDT

L'Allemagne trop forte pour la Suède

L'Allemagne a encore une fois montré pourquoi elle représente l'équipe favorite de la Coupe du monde de soccer féminin. Elle a dominé la Suède 4-1 lors de son match de huitièmes de finale à Ottawa, samedi.

Célia Sasic a pris les choses en main pour l'Allemagne, qui obtient ainsi son laissez-passer pour les quarts de finale. L'attaquante a inscrit deux buts dans cette rencontre. Le premier sur un tir de pénalité après une faute controversée d'Amanda Ilestedt dans la surface de réparation. Sasic a inscrit son deuxième du match avec une redirection de la tête.

Les Allemandes ont voulu s'imposer en début de rencontre et l'ont fait en menaçant le but adverse dès la première minute de jeu. L'attaquante Anja Mittag a ouvert la marque à la 24e minute de jeu, en séparant la défense suédoise.

La joueuse du match admet qu'elle et Sasic ont une relation particulière sur le terrain.

« On se connait depuis longtemps, nous connaissons le style de jeu de l'autre. C'est agréable de voir comment notre chimie fonctionne pendant ce tournoi », a expliqué Mittag.

La joueuse substitue Dzsernifer Marozsan a complété la marque en fin de rencontre.

L'Allemagne affrontera la France ou la Corée du Sud en quarts de finale à Montréal.

La Suède attendra encore sa première victoire au Mondial

Les Suédoises se sont qualifiées de justesse pour la ronde des 16 en terminant troisièmes du groupe D. Bien qu'elles soient classées cinquièmes au monde, elles n'ont pas fait le poids dans ce Mondial.

Leur seul moment de réjouissance contre la machine allemande est venu à la 82e minute, avec un but de Linda Sembrant.

L'entraîneuse-chef Pia Sundhage admet que l'Allemagne était tout simplement trop forte.

Nous avons réussi à les neutraliser pendant les 15 premières minutes. Mais elles sont très bonnes. Nous nous sommes battues et nous avons essayé, mais ce n'était pas suffisant.

L'Allemagne a décoché 25 tirs (11 cadrés) contre 7 pour la Suède (3 cadrés).