NOUVELLES
20/06/2015 13:10 EDT | Actualisé 20/06/2016 01:12 EDT

GP d'Autriche - Qualifications: déclarations

Lewis Hamilton (GBR/Mercedes), 45e pole position en F1, dont 7 en 2015:

"Cette qualification a été difficile, les conditions étaient délicates. J'ai eu la chance que mon meilleur chrono soit fait lors du 3e tour avec mon premier train de pneus en Q3. Car lors de la suivante, j'ai un peu trop attaqué et j'ai bloqué mes roues arrière. Je n'étais pas trop inquiet de perdre ma pole car j'essayais surtout de bien faire fonctionner ma voiture. C'était bien ça le plus préoccupant pour moi. Globalement, c'était plutôt une mauvaise séance de qualification pour moi. J'étais à trois ou quatre dixièmes de Nico, à chaque tour, je n'avais pas confiance dans l'équilibre général de ma voiture, et je n'arrivais pas à faire monter mes pneus et mes freins en température. Peut-être que j'ai de trop grands pieds (rires). Ferrari a montré de belles choses ce week-end, Williams aussi, et ça veut dire que la course de demain sera difficile. Le moindre petit détail va avoir son importance, mais je ne pense pas que les pneus vont nous poser trop de problèmes."

Nico Rosberg (GER/Mercedes), 2e temps: "Je suis vraiment dégoûté. Mais Lewis avait fait deux dixièmes de mieux que moi, et je les avais rattrapés au début de mon dernier tour chronométré, avant mon erreur. Il me restait deux virages, donc il fallait que j'aille encore chercher un ou deux centièmes de plus pour le battre. J'étais vraiment à la limite, et j'en ai trop fait. Je suis passé un peu sur l'herbe synthétique au virage précédent et ça a peut-être mis un peu d'humidité dans mes pneus. Je savais que c'était à ma portée et que c'était très serré. Les conditions en piste étaient difficiles, mais il fallait attaquer et c'était donc facile de faire une erreur. Cette piste n'est pas facile, d'une manière générale".

Sebastian Vettel (GER/Ferrari): "Avant de monter dans ma voiture, j'écoute +Help+, des Beatles, car j'ai vraiment besoin d'aide. La Q1 a été compliquée pour tout le monde mais nous nous en sommes sortis. Ils (les pilotes Mercedes) sont sacrément rapides. On a tout essayé aujourd'hui, et on avait plutôt fière allure, pendant les essais libres. En général, les voitures équipées de moteurs Mercedes semblent en mesure de trouver plus de puissance pour les qualifications. La preuve, les Williams étaient vraiment proches de nous, alors qu'elles ne l'étaient pas lors des essais libres. Je veux remercier l'équipe et je pense que nous pourrons briller en course."

Propos recueillis en conférence de presse.

dlo-str/pcz