NOUVELLES
20/06/2015 05:41 EDT | Actualisé 20/06/2016 01:12 EDT

Danemark: début des négociations pour constituer un gouvernement

Les négociations pour constituer un gouvernement au Danemark ont formellement commencé samedi, deux jours après le scrutin qui a vu la victoire de la droite, avec le parti anti-immigration en position de force, a rapporté la presse danoise.

Vendredi la reine Margrethe II avait chargé le chef du parti traditionnel de droite Venstre, Lars Lokke Rasmussen, de constituer un gouvernement.

M. Rasmussen "rencontre tous les partis à partir de 10h" samedi, a rapporté la télévision publique DR.

"Nous allons commencer par parler avec tous les partis présents au Parlement, à commencer par le Parti populaire danois", anti-immigration (DF), a précisé M. Rasmussen, dont l'objectif est de constituer un gouvernement avec l'ensemble des partis de droite: DF, l'Alliance libérale et les conservateurs.

Le DF a créé la surprise jeudi en rassemblant 21,1% des voix, un score historique. Il est arrivé devant Venstre (19,5%). Son président Kristian Thulesen Dahl, qui a maintes fois répété au cours de la campagne qu'il n'entrerait au gouvernement qu'à condition de pouvoir en influer la politique.

A l'issue de sa réunion avec M. Rasmussen, M. Thulesen Dahl a estimé auprès de l'agence de presse danoise Ritzau qu'il serait "difficile" de constituer un gouvernement majoritaire.

Outre ses positions intransigeantes sur l'immigration, le DF est en désaccord avec les autres partis de droite sur les questions européennes et les dépenses publiques. Il veut notamment rétablir le contrôle aux frontières et augmenter certaines prestations sociales.

Si les négociations, qui pourraient prendre plusieurs semaines, pour constituer un gouvernement majoritaire échouaient, Venstre pourrait s'y retrouver seul et négocier sur chaque dossier avec ses alliés au Parlement, et parfois avec les partis du bloc de gauche.

Ce ne serait pas une première, puisque les gouvernements au Danemark sont en général minoritaires.

cbw/pt