VIVRE
19/06/2015 03:28 EDT

Voyager avec un bébé: partons pour la Corée!

Christine Emond

Partir pour la Corée du Sud peut sembler étrange aux yeux de certains. Ce n'est pas un pays qui se trouve dans la liste des 10 endroits à visiter en 2015 selon le Lonely Planet. De surcroit, ajouter à votre liste de bagages un bébé de 8 mois, et l'entourage se lance corps et âme dans une liste d'objections sans fin. Maladies mortelles, trop longues heures de vol et décalage horaire, kidnapping de bébés occidentaux et nourriture incertaine ne sont que quelques-unes des objections entendues.

Avant le départ

Il faut démystifier cela. Les vaccins avant le départ pour le pays du matin frais ne contreront aucune maladie exotique étrange. Pour les bébés, il ne s'agit que d'une partie du vaccin qu'ils auront de toute façon à douze mois. Pour les adultes, nul besoin de s'inquiéter. Il est évidemment préférable de se renseigner avant le départ dans une clinique du voyageur, mais comme il est recommandé de le faire avant tout voyage vers une destination exotique.

Le vol

Se rendre en Corée du Sud prend effectivement plusieurs longues heures de vol vers l'ouest, sans compter les escales. Mais il ne faut pas oublier que les enfants s'adaptent. Pour un bébé, dormir sur ses parents dans l'avion est un bonus, et non pas une punition. Pour ce qui est des tympans qui font souffrir lors du décolage ou de l'aterrissage, certains trucs peuvent être mis en pratique, et si le bébé pleure, il pleure! Il faut arrêter de penser que les autres passagers voudront votre peau si votre enfant manifeste son mécontentement de manière sonore. La plupart des voyageurs, et les hôtesses de l'air particulièrement, sont compréhensifs. Et il est rassurant de se dire qu'au retour, le vol sera plus court de quelques heures (merci à la rotation de la Terre).

Corée du Sud

La Corée du Sud ne fait pas piètre figure sur l'échelle économique mondiale. Le pays est un chef de fil en électronique et en télécommunications. Nul besoin de mentionner qu'à l'arrivée à l'aéroport de la ville d'Incheon, l'une des neufs provinces du pays, aucun spectacle de désolation ne s'offre aux yeux des voyageurs et les passants demandent même fréquemment à prendre bébé en photo. Les occidentaux ne sont tout de même pas toujours très nombreux à se rendre dans le pays.

Incheon est la troisième ville en importance en Corée du Sud, et est située à seulement 50 kilomètres de Séoul, la capitale. Et partout, des bâtiments qui n'ont rien à envier aux nôtres, des voitures neuves et des gens dynamiques et souriants.Les taxis ne sont pas dispendieux, c'est donc en voiture que le centre-ville de Séoul peut être rejoint le plus facilement avec bébé, bagage et fatigue.

Les routes vont de paire avec l'architecture : entretenues et fiables. Et à perte de vue des édifices, sur fond montagneux. Des kilomètres et des kilomètres de tours, dressées en ilots, qui monopolisent chaque espace plat. Direction Jongno-gu, un arrondissement de Séoul situé au nord du fleuve Han : en bon touriste, c'est l'endroit où se trouver. Et où graver des souvenirs inconscients dans la tête d'un enfant!

Séoul

Jongno est le centre historique de la ville. Des monuments importants et originels s'y trouvent, dont Gwanghwamun, la porte principale du palais de Gyeongbokgung, construit en 1395. Souvent malmenée, la porte a été restaurée et elle est visible au public depuis 2010. Dans ce quartier se trouve également Cheonggyecheon, une promenade de presque 6 km de long. Et comme la fête de Bouddha allait être célébrée le 25 mai, la capitale était parée de lanternes. C'est dire que cette ville en pleine effervescence balance entre modernité et tradition. En marchant dans la promenade, au centre de laquelle coule une rivière artificielle, on ne s'imagine pas se trouver dans une ville de plus de 10 millions d'habitants....jusqu'au moment où on lève les yeux par delà les murets bétonnés et que l'on constate le contraste entre lanternes et immeubles gigantesques qui effleurent le ciel. Simplement magnifique.

Se déplacer

Se déplacer en Corée du Sud pour visiter les autres provinces se fait facilement grâce au Korea Train Express, version coréenne du TGV français, qui atteint les 300 km/h. Bébé adorera regarder par la fenêtre les rizières qui défilent le long de la voie. Et une fois les villages plus au sud atteint, bien installés autour d'une table dans une famille coréenne, vous ne manquerez pas de vous régaler. Les Sud Coréens savent faire honneur à leurs hôtes, autant dans un restaurant que chez eux. Les guerres et les famines qui les ont touchés, et qui ont séparé des centaines de milliers de familles, sont toujours présentes dans les esprits, et les Sud Coréens profitent des jours plus heureux en envisageant l'avenir de manière plus sereine.

Un régime végétarien peut être respecté en Corée, le tofu étant souvent au menu. Pour un bébé au menu diversifié, c'est idéal, et pourquoi ne pas lui donner des morceaux de tofu avec des baguettes? Et au restaurant, il est à parier que la serveuse voudra, avec un sourire éclatant, s'occuper du bébé pendant que vous vous délecterez d'une cuisine fine, délicate et abondante. Si vous vous inquiétez vraiment pour l'eau, des bouteilles sont en vente partout, mais l'eau des villes est absolument potable là-bas.

Pourquoi visiter la Corée du Sud? Parce que ce pays vous fera connaître son art de vivre ancestral, son dynamisme culturel et son paysage naturel sauvage. Et les gens y sont vraiment accueillants. N'oubliez pas votre appareil photo pour immortaliser ces merveilleux souvenirs avec bébé.

Un merci particulier à Bébé Bourgeon, qui a fourni le porte-bébé qui m'a permis de me déplacer facilement tout au long de ce voyage.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Voyager avec bébé en Corée Voyez les images