NOUVELLES
18/06/2015 21:47 EDT | Actualisé 18/06/2016 01:12 EDT

Stenson, Johnson sont provisoirement en tête à l'Omnium des États-Unis

UNIVERSITY PLACE, États-Unis - La première fois que Henrik Stenson a vu Chambers Bay, il a marché sur le terrain sans jouer. Jeudi, le Suédois s'est fort bien débrouillé avec des bâtons alors qu'il a connu un spectaculaire départ à l'Omnium des États-Unis.Stenson a réussi des oiselets sur trois des quatre derniers trous et pour une ronde de 65, cinq coups sous la normale. Ce score, le plus bas de sa carrière à ce tournoi majeur, lui a permis de se hisser en tête du classement provisoire, à égalité avec l'Américain Dustin Johnson.Stenson et Johnson détenaient une avance d'un coup sur Patrick Reed et Ben Martin, deux Américains. Martin, qui a amorcé sa ronde au 10e tertre et parmi le groupe d'après-midi, avait même rejoint les deux comeneurs avant de commettre un boguey au 3e trou.Après un début modeste, le champion du Tournoi des Maîtres, Jordan Spieth, a fait des gains rapides au classement grâce à quatre oiselets en six trous, dont trois consécutifs entre les 11e et 13e verts, pour s'approcher à deux coups de la tête. Mais il a perdu un coup au 15e trou, une normale-3, et affichait un dossier de moins-2 avec trois trous à compléter.Pendant ce temps, Tiger Woods, connaissait une journée catastrophique. Il a inscrit des bogueys sur quatre des six premiers trous et trois de suite à compter du 11e, tout ça sans réussir un seul oiselet.Pour ajouter l'injure à la blessure, il a commis un triple-boguey au 14e pour glisser à plus-10. Avec trois trous à négocier, Woods se classait au 153e rang parmi les 156 joueurs inscrits, et beaucoup plus près du pire score de la journée (+13) que des comeneurs.Les membres des groupes matinaux étaient heureux d'avoir complété un premier parcours.«Une journée sur quatre de terminée, et nous sommes là où nous voulions être, a déclaré Stenson. Mais la route est encore longue avant dimanche après-midi.»Johnson a été impeccable jusqu'à ce qu'il commette un boguey sur son dernier trou, le neuvième, une normale-3 qui a clairement démontré à quel point le parcours peut être imprévisible. Son coup de départ, à l'aide d'un fer-6, a été trop long, et le coup d'approche a brusquement bifurqué vers sa gauche. Il a manqué le roulé de 15 pieds qui lui aurait permis de sauver la normale.«Je pense avoir très bien frappé la balle et réalisé d'excellents coups avec mes fers, a déclaré Johnson. La confiance est là, il n'y a pas de doute. Je me sens très bien en vue de la journée de demain.»Phil Mickelson a montré, tôt jeudi, qu'il pourrait être dans la lutte pour le tournoi majeur qui manque à son tableau de chasse — ou pour d'autres maux de tête. Il naviguait parmi les meneurs lorsqu'il a commis des bogueys consécutifs aux 13e et 14e l'ont mené vers un score final de 69.«Je n'ai pas trouvé qu'il y avait quoi que ce soit d'excentrique ou d'insensé par rapport à la position des fanions ou la façon de jouer le parcours, a déclaré Mickelson. J'ai trouvé que le terrain était difficile. Je pense que le plus grand défi vient du fait que la vitesse des verts varie d'un trou à l'autre. Ça va causer toutes sortes de problèmes avec notre doigté.»Rory McIlroy n'a pas été en mesure de profiter de son heure de départ matinale. Le numéro un mondial a frappé la balle avec brio pendant la majeure partie de la journée, mais a été moins productif avec ses coups roulés et il a joué 72.Les Canadiens Brad Fritsch, d'Edmonton, et David Hearn, de Brantford, en Ontario, participent à la compétition. Hearn a signé une carte de 72, et il est à égalité avec le champion en titre du tournoi, l'Allemand Martin Kaymer. Fritsch a joué la normale, un rendement qui lui conférait le 26e échelon.