POLITIQUE
19/06/2015 01:35 EDT | Actualisé 19/06/2016 05:12 EDT

Procès de Patrick Brazeau : le contre-interrogatoire d'un témoin-clé se poursuit

CP

GATINEAU, Qc - L'avocat de Patrick Brazeau poursuivait, vendredi, le contre-interrogatoire d'un témoin clé de la Couronne dans le cadre du procès du sénateur déchu pour voies de fait et agression sexuelle.

M. Brazeau a plaidé non coupable aux accusations qui ont été portées contre lui en lien avec un événement qui se serait déroulé il y a deux ans à Gatineau.

La plaignante dans le dossier, dont l'identité est protégée, affirme que M. Brazeau l'a poussée en bas d'un escalier, l'a étranglée, a frappé sa tête contre un mur et l'a agressée sexuellement.

L'avocat de la défense, Me Gérard Larocque, tente de trouver des failles dans le témoignage de la dame et affirme qu'elle souffre d'agressivité et qu'elle est sujette à des pertes de contrôle. Me Larocque a également accusé la plaignante d'avoir frappé M. Brazeau le jour de l'incident qui a mené à son arrestation en février 2013, ainsi qu'un an plus tôt.

La femme a nié avoir frappé l'accusé, qui devrait témoigner pour sa propre défense.Le Parti conservateur a expulsé M. Brazeau de son caucus peu après son arrestation.

À l'issue de ce procès, M. Brazeau n'en aura pas fini avec la justice: un autre procès doit s'amorcer le 29 mars 2016 pour des accusations de fraude et d'abus de confiance, relativement à ses dépenses à la Chambre haute. Il a déjà plaidé non coupable à ces accusations.

Dans une autre affaire remontant à avril 2014, il est accusé de voies de fait sur une femme et un homme, de possession de stupéfiants, de menaces de mort et de bris de conditions de probation. Il a aussi plaidé non coupable à l'ensemble de ces accusations.