VIVRE
19/06/2015 09:27 EDT

Le Parc Omega: incursion au cœur de la vie de nos animaux sauvages

courtoisie

Oasis de verdure peuplée d’animaux sauvages, le Parc Omega se visite en famille pour le plus grand bonheur des touts petits. Situé à seulement 1 h 30 de Montréal, à Montebello en Outaouais, cette escapade est à mettre à l’agenda des vacances même si on ne dispose que d’un après-midi.

Au parc on retrouve des habitats en nature qui recréé les espaces de vies naturels des différentes espèces des prairies, des lacs, des montagnes et des forêts. Bien entendu, il y a des clôtures pour délimiter les zones de certains animaux et séparer certaines espèces, mais ils disposent tous de grands espaces pour gambader à leur guise.

Le parcours en voiture

Avant votre départ, assurez-vous de faire le plein de carottes pour alimenter les animaux tout au long du parcours. Une section se fait en voiture. Les consignes de sécurité demandent de laisser les fenêtres ouvertes à moitié seulement et de ne pas laisser les animaux glisser leurs têtes à l’intérieur. Les animaux s’approchent pour venir cueillir les carottes dans vos mains. Il faut voir les enfants s’émerveiller au contact de ces bêtes, c’est toujours magique. Le parcours en voiture prend environ 1 h 30.

Les sentiers pédestres et aire de pique-nique

Une autre section se fait à pied dans le sentier de la colonisation pour aller à la rencontre des chevreuils et visiter le tout nouveau poste de traite. Il y a aussi le sentier des Premières Nations qui fait le tour du lac avec une dizaine de totems qui représentent chaque nation autochtone du Québec. Si vous disposez de toute la journée, emportez un pique-nique bien garni. Vous risquez d’avoir à partager avec des amis à quatre pattes aux yeux doux à qui on ne peut rien refuser. En plus de nourrir les daims, on peut aussi nourrir les truites du lac.

Trois tours guidés par jour sont offerts sur la passerelle des loups gris et des ours pour en connaître davantage sur ces bêtes magnifiques.

Les bébés et la mission de refuge

Au printemps et au début de l’été, c’est la saison des bébés au parc. On peut admirer les bébés ratons, orignaux, ours, cervidés, renards, etc. Ils sont tous plus mignons les uns que les autres. En plus des naissances naturelles, ils accueillent aussi les bébés orphelins qu’on leur apporte pour toutes sortes de raisons. La mère s’est fait happer par une voiture ou tué par un chasseur. Ils les nourrissent au biberon et les sauvent d’une mort inévitable en nature.

On dort avec les loups !

Pour une incursion ultime dans la vie sauvage du Parc Omega, on s’invite pour la nuit. Dans un espace retiré du parc avec accès privés se trouvent différents types d’hébergements de camping plutôt luxueux; tente de prospecteur, yourte et grande maison à toit de chaume. Elles sont toutes charmantes et j’ai beaucoup aimé les douches à ciel ouvert en pleine nature. Le campement se situe près des loups et des ours et des daims y circulent librement. L’espace est réservé aux quelques campeurs et demeure très intime et sécuritaire.

www.parcomega.ca

À savoir :

- On peut acheter des carottes et se ravitailler à la maison du parc avec vue sur le lac aux Oiseaux.

- On apporte des jumelles et un bon appareil photo.

- On peut faire le tour en décapotable, mais les risques sont un peu plus grands

- Les motos sont interdites, mais il est possible de louer de petits véhicules grillagés

- On laisse toutou à la maison et on ne sort pas de son véhicule.

- On ne nourrit pas les bisons.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Parc Oméga Voyez les images