NOUVELLES
19/06/2015 09:47 EDT | Actualisé 19/06/2016 01:12 EDT

Pakistan: deux suspects arrêtés pour le meurtre d'un homme politique à Londres

Les autorités pakistanaises ont annoncé vendredi l'arrestation de deux suspects, dont un recherché par Scotland Yard, du mystérieux meurtre d'un influent homme politique pakistanais à Londres en 2010.

Imran Farooq, 50 ans et cacique du Muttahida Qaumi Movement (MQM), parti régnant sur la métropole économique Karachi (sud), avait été lardé de coups de couteau, battu à mort et retrouvé à son domicile de Londres. Son meurtre a nourri nombre de rumeurs dont celle, récurrente, d'un règlement de compte interne au MQM.

Vendredi, un porte-parole de la force paramilitaire gouvernementale des Frontier Corps (FC) a annoncé que deux hommes, Khalid Shamim et Mohsin Ali, avaient été arrêtés la veille pour ce crime.

En mai dernier, la police britannique avait déclaré vouloir interroger M. Ali et un autre homme, Muhammad Kashif Khan Kamran, à propos de cet homicide. Tous deux se trouvaient au Royaume-Uni au moment du meurtre et l'avaient quitté quelques heures après.

Khalid Shamim et Mohsin Ali ont été arrêtés au Baloutchistan, une province reculée du sud-ouest pakistanais, alors qu'ils venaient d'entrer dans le pays depuis l'Afghanistan, a déclaré à l'AFP le porte-parole des FC. "Selon nos premières informations, ils appartiennent tous deux au MQM et sont les principaux protagonistes dans l'affaire du meurtre d'Imran Farooq", a-t-il ajouté.

Akbar Hussain Durrani, ministre de l'Intérieur de la province du Baloutchistan, a confirmé ces arrestations. Les deux hommes ont été livrés à la police fédérale pour des interrogatoires qui pourraient permettre une "avancée majeure" dans cette affaire, a-t-il ajouté.

Plusieurs observateurs et adversaires du MQM estiment que M. Farooq a été tué dans le cadre d'un conflit interne au parti, dirigé à distance depuis plus de 20 ans par Altaf Hussain, exilé à Londres.

Le MQM, qui a toujours fermement nié ces accusations, a également démenti toute appartenance de MM. Ali et Shamim à son parti.

En avril dernier, le gouvernement pakistanais avait annoncé l'arrestation d'un suspect dans cette affaire, sans révéler son identité.

Deux fois élu au Parlement, Imran Farooq était entré en clandestinité en 1992 quand Islamabad a ordonné une intervention militaire à Karachi, régulièrement ensanglantée par des violences politico-mafieuses depuis des décennies.

Recherché pour des meurtres et exactions diverses liées aux activités du MQM, il avait demandé l'asile à la Grande-Bretagne en 1999, en dénonçant un complot politique contre lui.

Après sa mort, son corps avait été rapatrié à Karachi, où 200.00 personnes avaient assisté à ses funérailles.

mak-sjd/pdw/emd/abk